Disponible dès maintenant en pré-commande : l'intégrale des œuvres de Ludwig van Beethoven
éditée à l'occasion du 250e anniversaire du compositeur
Accédez au site de l'ABF - Association Beethoven France et Francophonie
Biographie Bibliographie Oeuvres Généalogie Lieux Galeries Amours Timbres, pièces et cartes Cds Achat - Magasinage Suite Vide
Selection...

MenuLudwig van Beethoven : esquisses et fragments - BiamontiMenu

   
Sous-menu sélectionné...  
Catalogues des oeuvres Présentations et analyses Hymne européen : Ode à la Joie Ecouter les oeuvres de Beethoven au format midi
Real Audio

Midi Symphonies Midi Concertos Midi Sonates pour piano Midi Sonates pour violon et piano Midi Sonates pour violoncelle et piano Midi Quatuors Midi Musique de Chambre Midi Leonore Fidelio
Midi Messes Ouvertures Midi Variations piano Midi Lieder Midi Autres oeuvres Esquisses Biamonti Oeuvres sans catalogue Midi Transcriptions Traité d'Harmonie et de Composition de Beethoven
   
Selection
 

Trait Écouter les esquisses et fragments Biamonti de Beethoven

A ce jour, ce site www.LvBeethoven.fr vous propose 928 fichiers midi et 389 fichiers mp3des œuvres de Ludwig van Beethoven.

En ce qui concerne les fichiers Midi, ce sont des musiques au son électronique, qui sont créés - on dit "séquencés" - par des musiciens qui en deviennent propriétaires. Ce n'est donc pas un son issu d'un orchestre, mais le résultat est souvent surprenant. A vous de les écouter... N'hésitez pas à consulter notre rubrique "Quelques précisions sur les fichiers midi".

Retour au menu...

Trait Biamonti

Biamonti 8
1783
0'47''

Biamonti 8 :
Deuxième temps pour le trio Hess 48.
Le deuxième temps du trio est composé par 13 mesures pour piano seul, avec refrain.
Cette ébauche a été publiée par Willy Hess dans le neuvième livre des "Supplemente zur G.A." 1965.

Également disponible au format mp3 mp3 (834 Ko)
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 48
1792
0'46"
---
0'48"

Biamonti 48 :
"Anglaise" pour piano (seulement la mélodie), novembre 1792 - début 1793.
Œuvre publiée par Willy Hess dans le neuvième livre des "Supplemente zur G.A." (Revisionsbericht, page 142), 1965.
J'ai ébauché la fin de la mélodie, en deux parties, mesures 8/8, avec refrain.
Le manuscrit original se trouve à la fin d'une feuille qui contient aussi les exercices Hess 58 & 59.

Également disponible au format mp3 mp3 (731 Ko)

Biamonti 48 avec harmonie :
À cette ébauche j'ai ajouté l'harmonie.
Des adaptations différentes pourraient être envisagées pour ce morceau, mais j'ai décidé d'agir avec la plus grande discrétion musicale possible.

Également disponible au format mp3 mp3 (760 Ko)
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 52
1792
1'39''
Biamonti 52 :
Andante en Ut, novembre 1792 - début 1793.
Le manuscrit est conservé à Vienne, (catalogue numéro 383 de la "Beethoven-Zentenar-Austellung der Stadt Wien").
Il a été publié par Henle Verlag : "Neuausgabe, 1957, der Urtextausgabe der Bagatellen Beethovens" durch O.v. Irmer, page 217, ainsi que par Willy Hess en 1965 dans le neuvième livre des "Supplemente zur G.A.".
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 53
1792-1793
1'14''
---
0'59"

Biamonti 53 :
Bagatelle en Do majeur, ébauche de mélodie inachevée, Novembre 1792 - Début 1793.
Publiée par Willy Hess dans le 9e livre des "Supplemente zur G.A." (Revisionsbericht, page 141, 1965).
Deux parties, mesures 8/22 (avec la reprise de la première partie) et refrains.
Le manuscrit original se trouve sur la quatrième page d'une feuille double d'ébauches conservée à la Beethovenhaus de Bonn, avec l' "Andante", Biamonti 52, et le Lied "Traute Henriette", Hess 151.

Biamonti 53 harmonisé :
Bagatelle en Do majeur harmonisée.
J'ai harmonisé cette œuvre, avec l'objectif d'ajouter le moins de notes possible.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 66
1794
1'42''
Biamonti 66 :
Menuet en fa majeur, datant probablement de 1794, peut-être composé dans les premiers temps de Vienne.
Publié par Henle Verlag : "Neuausgabe, 1957, der Urtextausgabe der Bagatellen Beethovens" durch O.v. Irmer, page 217.
Et par Willy Hess en 1965 dans le neuvième livre des "Supplemente zur G.A. ".
Autographe privé. La photocopie est conservée aux Beethoven Archiv de Bonn.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 68
1794
0'29''
Biamonti 68 :
Trois Fugues pour étude datée de 1794 environ.
Shedlock M.T., novembre 18921.
Les fugues sont dans un feuille contenant également, dans les deux premières pages, les ébauches pour les troisième et quatrième mouvements du trio en sol pour piano, violon et cello Opus 1 numéro 2.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 69
1794
0'56''
Biamonti 69 :
Drei kleine Nachahmungssatze.
Shedlock M.T., novembre 1892, page 651.
Trois petites œuvres en style canonique qui, probablement, appartiennent à la période des études avec Albrechtsberger.
Elles ont été éditées par Kafka - Skizzenbuch ; Londres, British Library, feuilles 140 verso, et 148 recto.
Ces œuvres ont été publiées en 1965 de Willy Hess dans le neuvième livre des "Supplemente zur G.A.".
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 74
1795
2'13''
Biamonti 74 :
Menuet en Ut majeur pour piano, composé début 1795 ; publié par Willy Hess dans le neuvième livre des "Supplemente zur G.A.", 1965.
Deux parties, mesures 8/8 et trio, mesures 8/8, toutes avec refrain.
Le manuscrit original se trouve à la Beethovenhaus de Bonn. Il y a également, sur cette page, des ébauches de la première version du 2e concerto pour Piano, Opus 19 (Hess 14).
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 226
1799-1800
1'23"
Biamonti 226 :
Presto - Ebauche pour une sonate.
L'œuvre se trouve dans le Cahier Landsberg, entre les ébauches du troisième mouvement de la sonate en la mineur pour piano et violon Opus 23, page 10 (Mikulicz page 10).
Esquisses de 1799 - 1800.
Lothar Mikulicz Ein Notierungsbuch von Beethoven, Leipzig, Betikopf et Hartel, 1927.
Le cahier Landsberg, sommairement décrit par Nottebohm, (II, page 230 et suivants), est conservé aujourd'hui à la Deutsche Staatsbibliothek de Berlin.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 237
1800
1'26"
Biamonti 237 :
Trois fragments en si bémol majeur, page 89, lignes 1, 2, 6 et 7 (Mikulicz page 81).
La troisième ébauche est intitulée, en francais, "Les Graces" et on peut trouver également une idée pour le sixième mouvement du ballet Opus 43.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 250
1800
1'30"
Biamonti 250 :
Fragments peu lisibles pour une Fugue, pages 60 et 62 du cahier Landsberg, correspondants aux pages 56 et 58 du Mikulitz.
Le thème de la page 60 (Mikulitz page 58) est semblable à celui de l'ébauche Biamonti 50 : "Nenne nicht das Schicksal grausam".
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 253a
1800
0'24"
Biamonti 253a :
Allegro pour piano en mi bémol majeur, page 66, lignes 1 à 4, mesures 12 du cahier Landsberg, correspondant au cahier Mikulicz page 62.
Année approximative environ  : 1800.
Ebauche que Willy Hess reconstruisit et inséra dans son catalogue sous le numéro Hess 74.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 253b
1800
0'08"
Biamonti 253b :
Fragment en si bémol majeur, page 66 ligne 4 du cahier Landsberg, correspondant au cahier Mikulicz page 62 ligne 4.
Année présumée : 1800.
Peut-être à mettre en relation avec l'Allegro Biamonti 253.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Retour au menu...
Trait Biamonti - A. Schmitz

Le dossier A. Schmitz

Biamonti nous présente, du numéro 267 au numéro 285, les ébauches et fragments inutilisés qui se trouvent dans le dossier publié par A. Schmitz (Schm.) : "Beethoven, unbekannte Skizzen und Entwurfe, Bonn, Beethovenhaus, 1924".

Le dossier est composé de deux feuilles et demi (six pages) et est aujourd'hui conservé aux archives de la Beethovenhaus de Bonn.

Biamonti 270
1793 - 1800
0' 19"
Biamonti 270 :
Fragment (peut-être pour piano) Schm.V, 1800 environ.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 271
Environ 1800
0' 08"
Biamonti 271 :
(Schm., VI) Environ 1800.
Fragment pour piano.
L'ébauche qui se trouve dans le cahier publié par A. Schmitz, "Beethoven, unbekannt Skizzen und Entwurfe", Bonn, Beethovenhaus, 1924.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Retour au menu...
Trait Biamonti - Cahier Kessler

Le Cahier Kessler

Il s'agit d'un cahier de notes musicales acheté le 5 novembre 1827 par le fabriquant de pianos Stein, à la vente publique de la "succession Beethoven". Puis il vint en possession du pianiste T. C. Kessler. Il se trouve maintenant au musée des Musikfreunde de Vienne.

Nottebohm l'étudia en détail et il détermina que ces travaux couvraient la période d'octobre 1801 à mai 1802.

Avec d'autres ébauches d'œuvres non identifiées, le cahier contient des ébauches pour les œuvres Opus 33/6, Opus 36, Opus 30/1, Opus 34, etc.

Biamonti 291
1801
0'26''
Biamonti 291  :
"Andante" pour une Symphonie.
Cahier Kessler, pages 16-19 (Nottebhom, Skizzen, I, page 11).
Automne 1801.
Au début du fragment Beethoven a écrit en italien : "Andante di Sinfonia" et "Corni soli" et puis: "Tutti".
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 313
1802
0'18"

Biamonti 313:
Ébauche de la fin de la sonate Opus 31 numéro 3, printemps 1802.

Il se trouve dans le cahier Wierlhowsky, page 9, lignes 2 et 3. (Fishoff, page 9), avec autres ébauches reconnaissables dans la sonate même.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 317
1802
0'26''
Biamonti 317 :
Ébauche pour piano datant du printemps 1802. Source : Cahier Kessler, page 135 (Nottebohm, "Ein Skizzenbuch von Beethoven, aus dem Jahre 1803", Leipzig, Breitkopf & Hartel, 1880 pages 26/27).
Cette petite ébauche se trouve parmi celles de la sonate pour piano Opus 31 numéro 2. Elle possède quelques analogies avec les derniers mesures de cette sonate.
Beethoven a écrit le premier air. J'ai ajouté le second air, puis complété les temps 12 à 17.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 318
1802
0'48''
Biamonti 318 :
pages 186-190, printemps 1802. Deux parties (Nottebohm Skizzen, I, pages 35–36), respectivement de 19 et de 12 mesures, qui se trouvent parmi les ébauches du premier mouvement de la Sonate pour piano opus 31 numéro 1. Elles utilisent le motif de la Sonate opus 31 numéro 2, comme le Biamonti 317. Porte la mention "Seconde sonate".
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi

Biamonti 344
1802 - 1803
0'11"

Biamonti 344:
Canon pour deux voix, page 46, lignes 4 -5 (Fishoff page 54).
Fin 1802 - début 1803.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 349
1802
0'23"
Biamonti 349:
Trois fragments pour piano, peut-être un sujet d' étude.
Page 87, lignes 1 à 7 (Fishoff page 95) mesures 5, 4, 5.
Fin 1802 - début 1803.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi

Kessler 74
---
Ebauche
0'30"
---
Avec
complément
0'56"

Kessler 74 : Ébauche pour la sonate Opus 30 numéro 1

Entre les ébauches concernant la sonate pour piano et violon Opus 30 numéro 1, il y a ce fragment - inutilisé - à la page 74.

Nous vous présentons ici l'ébauche originale et une version complétée afin de rendre plus intelligible le travail musical de création :
Kessler 74 : Ébauche complétée de la sonate Opus 30 numéro 1

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Retour au menu...
Trait Biamonti - Cahier Wielhorsky

Le Cahier Wielhorsky

Cahier de 174 pages, ayant appartenu, au 19e siècle au comte russe Michel Wielhorsky, qui connut Beethoven jeune. À la mort du comte, le cahier devint la propriété du sénateur Vienevitinov. Le cahier disparut en 1905 mais il fut retrouvé en 1939 et est maintenant conservé au musée Glinka de Moscou.

Le cahier fut étudié par De Lenz et surtout par Ludwig Nohl.

Il contient ébauches qui remontent à la période avril 1802 - mars 1803.

Les œuvres identifiées sont : Opus 31/1, Opus 33, Opus 47, Opus 84.

Biamonti 360
1803
0'10''
Biamonti 360 :
Petit final en sol majeur, cahier Wierlhorsky, page 119, ligne 1 (Fishoff page 121).
Mars 1803.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Retour au menu...

Biamonti 381
1803
0'09"

0'33"

Biamonti 381 :
Marches (Ébauches) pages 28,2,93, environ 1803. Mentionnée de Nottebohm, pages 55 et 56.

Biamonti 381 ébauche harmonisée.
Petite ébauche harmonisée.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Retour au menu...
Trait Biamonti - Cahier Grasnick 3

Le Cahier Grasnick 3

Ce cahier, connu avec le nom "Grasnick 3", était à la Preussische Staatsbibliothek, et aujourd'hui une photocopie est conservée à la Beethovenhaus.

Il fut étudié par Nottebohm, (N II, chapitre XLVII) et, à une époque plus récente, par le Docteur Dagmar Weise, en 1957.

Le cahier est composé de 43 feuilles (86 pages) sur lesquelles se trouvent les ébauches pour l'Opus 80, pour l'Opus 73 et pour le Lied Gegenliebe, ainsi que les ébauches pour des œuvres inconnues : Biamonti 457 et 474.

Biamonti 456-1
1808
0'08"
Biamonti 456 - 1 :
Cahier Grasnick 3, feuille 6, première page, lignes 14-15 (D.W., page 71). Porte l'indication : "Anfang" - "Vielleicht mit einem quartett anfangen" - "Welches final sich mit einem quartett en es anfangt" : "Début" - "Peut-être avec le début d'un quatuor" - "Début d'un final d'un quatuor en Es".
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 456-2
1808
0'13"
Biamonti 456 - 2 :
Cahier Grasnick 3, feuille 27, première page, lignes 4-5 (D.W., page 113). Porte l'inscription : "Anfang der Imaginations" : "Début de la Fantasie".
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 456-3
1808
0'20"
Biamonti 456 - 3 :
Cahier Grasnick 3, feuille 37/a, première page, lignes 1-3 (D.W., page 135). Porte les inscriptions :
1) "Anfang der Fantasie" - 2) "Vor der Final" - 3) "diesis" - 4) "langsam" - 5) "ausgefurt bis..." - 6) "Einleitung zu erstern Fantasie" - 7) "geschwind" - 8) "dann".
1) "Début de la Fantasie" - 2) "Avant la fin" - 3) "celui-ci" - 4) "lentement" - 5) "développé jusqu'à..." - 6) "Introduction à la première Fantasie" - 7) "énergique" - 8) "puis".
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 456-4
1808
1'01"
Biamonti 456 - 4 :
Cahier Grasnick 3, feuille 38, première page, lignes 1-14 (D.W., page 137). Cette ébauche occupe toute la page et est très fragmentaire. Elle était probablement destinée à l'introduction de la Fantasie mais est resté inutilisée. Elle pourrait avoir naissance au sujet du Rondeau du 5e Concerto pour Piano, Opus 73.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 457
1808
0'11''
Biamonti 457 :
Marche, cahier Grasnick 3, feuille 19, seconde page, lignes 1 et 2 (Madame Dagmar Weise page 98).
Derniers mois de 1808.
Sur l' esquisse Beethoven a écrit : "im Requiem lasst sich der Todten Marsch anbringen" (dans le Requiem on peut insérer la marche des morts)...
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 458
1808
0'06''
Biamonti 458 :
Erste Fantasie (Premier Fantasie) en si mineur, cahier Grasnick 3, feuille 37/a, seconde page, ligne 7 (Dagmar Weise, page 136).
Derniers mois de 1808.
L'ébauche pourrait avoir une relation avec Biamonti 468 qui est sur la même page.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 459
1808
0'23''
Biamonti 459 :
Ebauche pour piano, cahier Grasnick 3, feuille 2, première page, lignes 1 et 2 (Dagmar Weise, page 63).
Derniers mois de 1808.
Une ébauche pour la Fantaisie Opus 80 suit cette ébauche pour piano. Je l'ai donc ajoutée, pensant ainsi réaliser un morceau agréable.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 460
1808
0'11''
Biamonti 460 :
Ebauche pour piano, cahier Grasnick 3, feuille 11, première page, lignes 1 et 2 (Dagmar Weise, page 81).
Derniers mois de 1808.
Une ébauche pour le lied Gegenliebe suit cette ébauche pour piano. Je l'ai donc ajoutée, pensant ainsi réaliser un morceau agréable.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 461
1808
0'05''
-
0'17''
Biamonti 461 :
Ebauche pour piano, cahier Grasnick 3, feuille 15, première page, lignes 1 et 2 (Dagmar Weise, page 89).
Derniers mois de 1808.
Ébauche originale.
Biamonti 461 complété :
une réalisation d'Armando Orlandi.
Séquencés par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 462
1808
0' 08''
Biamonti 462 :
Ebauche pour piano, cahier Grasnick 3, feuille 15, première page, lignes 11 et 12 (Dagmar Weise, page 89).
Derniers mois de 1808.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 463
1808
0'10''
Biamonti 463 :
Ébauche pour piano (2/4), cahier Grasnick 3, feuille 15, première page, lignes 14 et 15 (Dagmar Weise, page 89).
Derniers mois de 1808.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 464
1808
0'10''
Biamonti 464 :
Fragment pour piano se trouvant dans le cahier Grasnick 3, feuille 21, première page, lignes 1 et 2 (Dagmar Weise, page 101) et constitué de 8 mesures.
Ecrit dans les derniers mois de 1808.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi

Biamonti 465
1808
0'05''

Biamonti 465 :
Conclusion d'une œuvre pour piano, cahier Grasnick 3, feuille 29, première page, lignes 1 et 2 (Dagmar Weise, page 134).
Ecrit pendant les derniers mois de 1808. L'indication de temps 3/8 est ajoutée : Beethoven n'a précisé ni tonalité ni indication de temps.
Note d'Armando : la ligne d'accompagnement est pratiquement illisible. De plus, elle n'est pas alignée sur la ligne supérieure et ne porte pas de barres de division en mesures. J'espère avoir interprété l'écriture de Beethoven au mieux...
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 466
1808
0'13''
Biamonti 466 :
Fragment pour piano, (Dagmar Weise, page 134), écrit dans les derniers mois de 1808.
Ce fragment fait partie du cahier Grasnick 3, et se trouve sur la feuille 37, seconde page, lignes 1 et 2.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 467
1808
0'06''
Biamonti 467 :
Ébauche pour piano (3/4), cahier Grasnick 3, feuille 37, seconde page, lignes 8 et 9 (Dagmar Weise, page 134).
Derniers mois de 1808.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 468
1808
0'17''
Biamonti 468 :
Ébauche pour piano, cahier Grasnick 3, feuille 37a, seconde page, lignes 1 et 6 (Dagmar Weise, page 136)
Derniers mois de 1808.
La docteur Dagmar Weise écrit : "Cette ébauche était probablement prévue pour la Fantaisie Opus 80, ou pour le 5e Concerto Opus 73, mais peut-être également pour une autre composition". Beethoven a ajouté le mot "Letze f." (dernière fantasie).
L'ébauche pourrait avoir une relation avec Biamonti 458 qui est sur la même page.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 469
1808
0'06''
-
0'06"
Biamonti 469 :
Ébauche pour piano, cahier Grasnick 3, feuille 37a, seconde page, lignes 9 et 10 (Dagmar Weise, page 136)
Derniers mois de 1808.
Biamonti 469 enrichi :
Dans ce morceau, j'ai ajouté l'harmonie.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 470
1808
0'03''
Biamonti 470 :
"Figure" pour piano, cahier Grasnick 3, feuille 38, seconde page, lignes 1 et 2 (Dagmar Weise, page 138).
Derniers mois de 1808.
Au début de cette brève ébauche, Beethoven a écrit R(Recht) L(Link) - droite et gauche.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 471
1808
0'10''
Biamonti 471 :
Ébauche pour piano, cahier Grasnick 3, feuille 43, première page, lignes 1 et 2 (Dagmar Weise, page 147).
Derniers mois de 1808.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 472
1808
0'04''
-
0'09"
Biamonti 472 :
Ébauche pour piano, en ré mineur, 3/8, cahier Grasnick 3, feuille 43, première page, lignes 5 et 6 (Dagmar Weise, page 147).
Derniers mois de 1808.
Biamonti 472 enrichi :
Pour aider à la comparaison, j'ai ajouté l'ébauche.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 473
1808
0'09''
Biamonti 473 :
Fragment pour chant et piano, Cahier Grasnick 3, feuille 11, première page, lignes 4 et 5 (Dagmar Weise, page 81). Ecrit dans les derniers mois de 1808.
Au début du fragment Beethoven a écrit le mot "Gesang" c'est-à-dire "Chant".
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 474
1808
0'08''
Biamonti 474 :
Mesures basses, du cahier Grasnick 3, feuille 15, première page, ligne 4 (Dagmar Weise, page 89).
Ecrit au cours des derniers mois de l'année 1808.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Retour au menu...
Biamonti 480
1809
0'15''
-
0'26"
Biamonti 480 :
Ébauches du printemps 1809, contenues dans un groupe de feuilles décrits par Nottebohm, comme les numéros 477, 478 et 479 (Nottebohm, II page 265).
Biamonti 480, ébauche originale
Biamonti 480, ébauche completée
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Trait Biamonti - Landsberg 5

Le Cahier Landsberg 5

Ce groupe de feuilles a été rassemblé récemment sous le nom de cahier "Landsberg 5". Il remonte à 1809 et est conservé à la Beethoven-Sammlung en der Musik der Deuschen Staatsbibliothek de Berlin. La Beethovenhaus de Bonn en a publié une excellente édition en 1993, réalisée par le docteur Clemens Brenner.

Malheureusement, les premières pages sont manquantes. Mais par ailleurs, quelques feuilles provenant des cahiers Peters et Willmot ont été ajoutées.

Les ébauches de ce cahier concernent les Opus 69, 70, 73, 74, 75-5, 75-6, 76, 77, 79, 80, 81a, 82-2, 85, 86, 115.

Le cahier contient un nombre important de fragments jamais publiés. Une véritable mine d'or !

Biamonti 488
1809
0'12"

Biamonti 488 :
Biamonti 488 Ausweichungsformel (Formule de modulation) esquissé en 1809.
Cahier Landsberg 5, page 73.
Morceau décrit par Nottebohm, II page 268.
Publié par le Beethovenhaus "Ein Schizzenbuch aus dem Jahre 1809", page 125.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 490
1809
0'20"

Biamonti 490 :
Ebauche pour un concerto (instrument soliste inconnu), 1809.
Inclut dans le groupe de feuilles décrit par Nottebohm, numéro 477 et suivants, et reporté de la façon suivante.

Au début se trouve cette annotation : Schluss eines Stuck, welches in g moll anfangt ("Chiusa" d'un bout qui commence en sol mineur) ;
et à la fin : Vielleicht das erste Allegro eines Stucks in einem Conzert so schliessen und nicht in der Tonart selbst, endlich das letzte Stuck im eigentlichen Ton, worin das erste angefangen (Conclure ainsi - peut-être - le premier Allegro dans un concerto, mais pas dans la même tonalité ; finalement, reprendre la dernière partie dans le même ton que celui utilisé au début).

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 491
1809
4'21"

Biamonti 491 :
Freudvoll und Leidvoll (Joyeuse et douloureuse)
Lied pour deux voix et piano.
Ébauche restée inutilisée, écrite sur un groupe de feuilles décrit par Nottebohm N,II, pages
270 et 271.
Cette page mélodique n'a aucun rapport avec la chanson pour voix et orchestre de Beethoven pour l'Egmont de Goethe.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Retour au menu...
Trait Biamonti - Autres sources
Biamonti 522
1810
0'15"

Biamonti 522 : Fugue en ut mineur (ébauche).

Été 1810. Rapportée par Nottebohm II, page 286, d'un cahier d'ébauches de janvier à septembre 1810, entre les ébauches du Trio en Si bémol majeur Opus 97 pour piano, violon et violoncelle.

On peut remarquer une certaine ressemblance entre ce thème et la fin de ce trio.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 548
1812/1827
2'17"
1'02 "
6'11"

Biamonti 548 : Miserere Mei, Amplius et Libera me, cantates pour les funérailles de Beethoven.

Ces fichiers Midi ont été réalisés à partir d'un livre introuvable et rare "Life of Beethoven" de Moscheles, Boston 1841, en possession de Dominique Prévot.

Une première mondiale, réalisée par Armando Orlandi pour le site lvbeethoven.com.

3 Equales pour 4 trombones, 2 novembre 1812, publiés dans le Supplément de la G.A. 1888. GA. n. 293 (série 25/30) - Bruers 195 - KH (WoO) 30 L. IV, P. 359/B - N. P. 161 - Thayer 171.

Equale 1 - Equale 2 - Equale 3
(versions originales)

Le manuscrit original se trouve à la "Deutsche Staatsbibliothek" de Berlin.

"Equale" ou "Égal" désignait une composition chorale génériquement pour voix du même timbre, c'est-à-dire toutes égales: masculines ou féminines et qui avaient le même mouvement rythmique.

Rapporté au champ instrumental, ce terme maintient le sens original. Ainsi dans notre cas les quatre trombones traduisent un choeur imaginé pour voix masculines. Il est important de rappeler que les trombones, encore peu utilisés dans l'orchestre normal du temp de Beethoven, avaient par contre un emploi assez fréquent dans les cérémonies publiques, principalement religieuses (processions, cortèges funèbres). Ils donnaient, dans un certain sens, le ton avec leurs sonorité nobles et majestueuses. Très souvent aussi ils soutenaient ou accompagnaient les voix.

Ces trois "Equales" furent composés dans l'an 1812 pendant un séjour de Beethoven à Linz, à l'invitation du maître de chapelle de la cathédrale Franz Xaver Glòggl, sur le modèle de ceux qui étaient communément exécutés pendant les cérémonies funèbres.

Le manuscrit des Equale version originale porte la date du 2 novembre 1812 (jour des morts) date à laquelle ils furent très probablement exécutés pour la première fois.

Sur ces musiques furent adaptées les paroles d'un "Miserere" pour quatre voix masculines, par le directeur d'orchestre Ignace Seyfried. Ces cantates furent chantées pendant le service funèbre de Beethoven le 29 mars 1827.

Miserere

Miserere mei Deus,
secundum magnam misericordiam tuam.

Amplius

Amplius lava ab iniquitate mea,
et a peccato meo munda me.

Libera

Libera me Domine de morte aeterna
In die ille tremenda quando coeli movendi sunt terra.
Dum veneris judicare saeculum judicare
Saeculum per ignem.
Tremens cactus sum ego et timeo
Dum discussio venerit
Atque venture ira.
Quando coeli movendi sunt et terra.
Dies illa, dies ira calamitati set miseriae,
dies magna magna dies et amara valde.
Dum veneris judicare saeculum juduicare
Saeculum per ignem.
Requiem aeterna dona, dona eis Domine.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 638
1815
1'10''
Biamonti 638 :
Exercices pour piano, 1815, page 93 (Nottebohm, II, page 346).
Ils portent l'indication : "Scalen fur Lernende" (Escaliers pour l'élève).
Une annotation à la fin de la musique mentionne l'inversion du mouvement des deux mains.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 666
1816
0'07''
Biamonti 666 :
Fragment en la, daté de 1816. La date n'est pas plus précise.
Le fragment se trouve à la fin d'une brève lettre, écrite par Beethoven, à l'éditeur Steiner (Anderson, I.L.T.E., page 704.)
L'autographe est conservé à la Staadtbibliothek de Vienne.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 676
1817
2 x 0'08''
Biamonti 676 :
Fragment du 25 septembre 1817.
Ce fragment se trouve à la fin d'une lettre à Nanette Streicher, dont l'autographe est perdu.
Le fragment a été cité par Thayer - Riemann (IV, page 491) et par la suite par Anderson (Beethoven, lettres, I.L.T.E., page 788).
Etant donné que le fragment n'a pas de clé, et je propose l'interprétation midi dans les deux clés.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 686
1818
0'32"
Biamonti 686 :
Symphonie numéro 9, Opus 125 : ébauches, probablement du deuxième mouvement, datées de fin 1817 - début 1818.
Travaux préparatoires pour la Neuvième symphonie, fin 1817 - début 1818, mentionnés par Nottebohm, II, pages 161 et 162 : des passages sont clairement très proches de l'œuvre future, d'autres sont très lointains.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 687
1818
1'10''
Biamonti 687 :
Notes, sans autres précisions, qui se trouvent dans le cahier de conversation de février - mars 1818 (Cahier à Bonn, Beethovenarchiv n° 53).
Quelques-unes sont écrites sur l'intérieur de la première page du cahier. Les autres, sur dans la feuille suivante, semblent se rapporter à un Kyrie.
La mesure 19 est ajoutée.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Retour au menu...
Trait Biamonti - Cahier d'ébauches de la sonates opus 106
Le cahier d'ébauches pour la sonate Opus 106, amplement décrit par Nottebohm, II, chapitre XVI, pages 123 - 137 contient épointes et ébauches non utilisées, que Biamonti a inséré dans son catalogue aux numéros 697 - 707. La période couverte s'étend de novembre 1817 à mars 1819.
Biamonti 697
1817-1819
0'05"
-
0'09"

Biamonti 697 :
Fugue en si bémol mineur (Nottebohm, II, page 127).
Quatre mesures pour une Fugue.

Biamonti 697 avec complément :
Naturellement, ce fragment étant trop exigu, on ne peut pas tenter de faire quelque hypothèse sur sa forme définitive. Voici donc une addition simple de quelques mesures, pour que le résultat soit plus lisible.

Séquencés par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 698
1817-1819
0'16"

Biamonti 698 :
Ébauche pour une cantate pour l'archiduc Rodolphe d' Autriche : "Viva Rudolphus" (Nottebohm, II, pages 127-128).
Au début de l' ébauche, Beethoven a écrit ces mots : "dieser Anfangs durchgefurt u. spater 4 Stimmigen Chor", c'est-à-dire "ce passage doit être au commencement puis, avec un choeur à quatre voix".
Beethoven prépare donc une cantate, projet qu'il ne mènera pas à bien, comme de nombreux autres pendant ces deux ans, malheureusement.
Cependant il est important de remarquer que le second thème sera repris par Beethoven dans la sonate Opus 106, comme premier thème du premier mouvement.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 699
1817-1819
0'04"

Biamonti 699 :
Fin d'un Menuet (Nottebohm, II, page 129). Beethoven a écrit : Zuerst Menuet, Ende (avant le Menuet, fin).
Adagio fis moll oder (Adagio Fa dièse mineur ou)...

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 700
1817-1819
0'10"

Biamonti 700 :
Ebauche de Fugue qui fait suite au menuet Biamonti 699 (Nottebohm II page 129).
Beethoven a écrit : Fis dur Fugirt (Fa # majeur - Fugué). In diesem wo moglich B-Moll (dans ce morceau, si possible, Si bémol mineur).

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 701
1817-1819
0'10"
-
0'18"

Biamonti 701 :
Entracte (Nottebohm, II, page 129).
Beethoven écrit : "Zwischnsatz oder Abschnitt st... in Stuch" (Entracte, ou morceau, de passage dans le dernier morceau).

Biamonti 701 harmonisé :
Harmonisé et avec la répétition, ce morceau devient plus facile à comprendre...

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 702
1817-1819
0'13"
-
0'23"

Biamonti 702 :
Fragment en si bémol mineur - Novembre 1817- Mars 1819 (Nottebohm II, page 129), pièce originale et complétée.
Porte l'inscription "Auch Könnte am ende Rondò moderato u. als Episode Fuge in B moll " (On peut le mettre aussi à la fin du Rondeau moderato et comme épisode -Fugue - en Si bémol mineur).
Ebauche qui semble destiné, semble-t-il, à la seconde partie du Scherzo de l'Opus 106

Biamonti 702 - reconstruction

Anche disponibile in mp3 mp3 (971 Ko)
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Retour au menu...
Trait Biamonti - Autres sources
Biamonti 726
1820
0'29''

Biamonti 726

Également disponible au format mp3 mp3 (1 823 Ko)

Mélodie écrite dans la première moitié du mois de mai 1820.
Notée dans un cahier de conversation (cahier ILTE, page 603, feuille 23, verso) malheureusement sans autres notices.
Cette mélodie magnifique se trouve immédiatement après quelques phrases écrites par Oliva, puis :
Beethoven : " l'entier 3° étage sur les bastions près du Staatskanelsisten il restera libre pour la Saint-Michel".
Suit ensuite la mélodie. Puis après :
125 fl et 30 kr.
  83 -     40
-----------------
209.      10kr.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 738
1822
0'33"

Biamonti 738

Également disponible au format mp3 mp3 (2 846 Ko)

Fragments peu lisibles, qui se trouvent dans un cahier de conversation du mars 1822. (ILTE pages 788 et 792).
Cahier de 25 feuilles (127x200). 48 pages sont écrites. Sur la feuille 1a Schindler note : "+1 an 822, Musique".
Ces morceaux sont écrits au crayon et les notes sont en partie décolorées et illisibles.
Le graphisme est incertain.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 746a
1822
0'21"
Biamonti 746a :
Ébauches pour le neuvième symphonie, Opus 125, inutilisées - automne 1822 (Max Unger, pages 102/52), ébauches qui suivent ceux de Biamonti 686 de 1817 - début 1818.
a) Nottebohm, II page 165: Sinfonia 3tes Stuck (Symphonie troisième mouvement).
En analogie avec le trio du scherzo de la seconde symphonie.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 746b
1822
0'07"
Biamonti 746b :
Ébauches pour le neuvième symphonie, Opus 125, inutilisées - automne 1822 (Max Unger, pages 102/52), ébauches qui suivent ceux de Biamonti 686 de 1817 - début 1818.
b) Nottebohm, II page 166: Zweites Stuck (second mouvement - presto )
Avec l' indication "oder anderen ton". (Ou un autre ton).
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 746c
1822
0'14"
Biamonti 746c :
Ébauches pour le neuvième symphonie, Opus 125, inutilisées - automne 1822 (Max Unger, pages 102/52), ébauches qui suivent ceux de Biamonti 686 de 1817 - début 1818.
c) Nottebohm, II page 166: Alla Autrichien (À l'Autrichienne).
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 746d
1822
0'15"
Biamonti 746d :
Ébauches pour le neuvième symphonie, Opus 125, inutilisées - automne 1822 (Max Unger, pages 102/52), ébauches qui suivent ceux de Biamonti 686 de 1817 - début 1818.
d) Nottebohm, II page 167: Sinfonia Allemand entweder mit Variation nach der (?) Chor.
Symphonie allemande où avec variation après le (?) choeur.
Texte : "Freude, schöner Götterfunken,
Tochter aus Elysium".
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 746e
1822
0'06"
Biamonti 746e :
Ébauches pour le neuvième symphonie, Opus 125, inutilisées - automne 1822 (Max Unger, pages 102/52), ébauches qui suivent ceux de Biamonti 686 de 1817 - début 1818.
d) Nottebohm, II page 182 : Un autre theme pour "Freude, schöner Götterfunken, Tochter aus Elysium".
Texte : "Freude, schöner Götterfunken,
Tochter aus Elysium".
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 758
1819-1822
0' 30''

Biamonti 758 :
Ébauche "2te St" (Seconde sonate). Adagio des années 1819 - 1822, cahier II *, page 76 (Nottebhom, II, page 467)
L'ébauche qui suit celle-ci, sur la même page, porte l'indication "3tes Stuck presto" (troisième temps presto) et elle reprend le thème du premier temps de la sonate Opus 111.

*Cahier II : Ce cahier est le second de trois cahiers de 1819 - 1822, décrits par Nottebohm. Nottebohm dédie aux trois cahiers le chapitre entier XLV (pages 460/475).
Au-delà des ces ébauches inutilisées, les cahiers contiennent aussi les ébauches pour les œuvres : "Missa Solemnis", Opus 123, Opus 109, Bagatelle Opus 119, Opus 107 numéro 8, Sonates Opus 110 & 111 et quelques ébauches qui peuvent être rapportées à la Neuvième symphonie.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 770
1823
0' 08''
Biamonti 770 :
"Alle Lande loben ihren Gott" (Tous les pays louent leur Dieu). Fragment, qui se trouve dans un cahier de conversation du 25-28 février 1823 (Cahier ILTE page 992). Schindler pense que Beethoven aurait fait, dans ce fragment, une parodie des maîtres qu'il appelait les "vieux compositeurs d'État."
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 779a
1823
1'14"

Biamonti 779a :
Autres ébauches inutilisées pour la Neuvième symphonie Op.125, deuxième moitié de 1823, communiqué par Nottebohm, II, chapitre XX, pages 174 et suivantes (voir aussi Biamonti numéros 597, 686 et 746).
a) Nottebohm, II, pages 174-176 : continuation du second thème du troisième mouvement avec un autre motif "cantabile".

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 779b
1823
0'15"
Biamonti 779b :
Autres ébauches inutilisées pour la Neuvième symphonie Op.125, deuxième moitié de 1823, communiqué par Nottebohm, II, chapitre XX, pages 174 et suivantes.
b) Nottebohm, II pages 185 : ébauche avec choeurs pour le "Finale".

Texte :
Ihr sturzt nieder Millionen
ahnest du den Schopfer welt!
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 779c
1823
1'06"
Biamonti 779c :
Autres ébauches inutilisées pour la Neuvième symphonie Op.125, deuxième moitié de 1823, communiqué par Nottebohm, II, chapitre XX, pages 174 et suivantes.
c) Nottebohm, II pages 187 - 188 : ébauches pour une introduction instrumentale pour le "Finale".
Indications : "Finale: Von der Freude" et puis : "Letztes", "Thema 2", "Finale Allegro".
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 811
1825
0' 24"
Biamonti 811 :
Notes pour un canon en trois parties, février - août 1825 (Deroda, page 87) * .

* Ce cahier fut possédé par l'espagnol marquis de Bogaraya. Puis il fut donné par sa veuve au professeur Cecilio de Roda (de l'école d'Études Supérieures de l'Université de Madrid) qui l'étudia, et qui publia les résultats dans les volumes XI-XIV de la Rivista Musicale Italiana Torino, Bocca, 1907 ("un quaderno autografo di Beethoven del 1825") . Il a été perdu après la mort de De Rodé, survenue en 1912.
Ce cahier aurait été écrit pendant la période février - mars à août 1825 ; il viendrait ainsi entre le cahier de 1824 (au chapitre LVII du Zweite Beethoveniana de Nottebohm, II, pages 540-551) et les six autres cahiers auxquels il est fait référence par le même auteur, au chapitre I (II, pages 1-13). Au-delà des ébauches inutilisées, il contient d'autres manifestement liées aux quatuors Opus 130 et 132 et à la Grande Fugue Opus 133.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 837
1825-1826
0'14"
-
0'29"
Biamonti 837, ébauche pour un Veni, Creator Spiritus.

Mars 1825 - Mai 1826 (Nottebohm II, page 11).

Remarquer la ressemblance du sujet avec Veni, Creator Spiritus de la huitième symphonie de Gustav Mahler. Exemple classique de convergence de composition.

Biamonti 837, ébauche pour un Veni, Creator Spiritus. Ebauche harmonisée.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 839
1825-1826
0'13''
-
0'29''
Biamonti 839 :
Marche pour Duport, mars 1825 - mai 1826 d'après Nottebohm, ZB II, page 13.
Selon Schindler (Hirschsbach's Repertorium, 1844, page 2), Beethoven aurait écrit cette pièce espiègle pour Louis Antonie Duport.
Biamonti 839 enrichi :
La modeste reconstruction pour orchestre est mienne, même si, avec toute probabilité, l'œuvre pouvait être considérée déjà finie.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Biamonti 849
1827
0'05''
Biamonti 849 :
Ébauche Instrumentale de mars 1827 signalée par Nottebohm (ZB II, page 523).
Fragment qui se trouve dans le cahier qui contient également les ébauches des quatuors Opus 130 et 135. Selon Schindler, ce fragment serait les dernières notes écrite par Beethoven, dix à douze jours avant sa mort.
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Retour au menu...
Trait Le créateur des fichiers midi
  • Fiorella e Armando Orlandi
    sont des correspondants sympathiques et assidus, mais surtout des créateurs de fichiers midi de talents. Merci beaucoup à eux de nous faire découvrir ces morceaux rares, de me confier leurs très nombreuses créations et de veiller continuellement à compléter les œuvres qui me font défaut !
Retour au menu...
Retour au menu...Ludwig van Beethoven en Français : retour au menu principal...Retour au menu...
Copyright Dépôt
Le site de Ludwig van Beethoven en Français - http://www.LvBeethoven.fr
Forum Recherche Plan du site Contact Nouveautés Accueil Infos site © Dominique PREVOT