Accédez au site de l'ABF - Association Beethoven France et Francophonie
Biographie Bibliographie Oeuvres Généalogie Lieux Galeries Amours Timbres, pièces et cartes Cds Achat - Magasinage Suite Vide
Selection...

MenuLudwig van Beethoven : autres oeuvres...Menu

   
Sous-menu sélectionné...  
Catalogues des oeuvres Présentations et analyses Hymne européen : Ode à la Joie Ecouter les oeuvres de Beethoven au format midi
Real Audio

Midi Symphonies Midi Concertos Midi Sonates pour piano Midi Sonates pour violon et piano Midi Sonates pour violoncelle et piano Midi Quatuors Midi Musique de Chambre Midi Leonore Fidelio
Midi Messes Ouvertures Midi Variations piano Midi Lieder Midi Autres oeuvres Esquisses Biamonti Oeuvres sans catalogue Midi Transcriptions Traité d'Harmonie et de Composition de Beethoven
      sélection :sélection :Autres oeuvres pour piano        
      Autres oeuvres pour la scène        
      Curiosités        
      Oeuvres pour d'autres instruments        

Trait Écouter quelques autres œuvres de Beethoven

A ce jour, ce site www.LvBeethoven.fr vous propose 928 fichiers midi et 389 fichiers mp3des œuvres de Ludwig van Beethoven.

En ce qui concerne les fichiers Midi, ce sont des musiques au son électronique, qui sont créés - on dit "séquencés" - par des musiciens qui en deviennent propriétaires. Ce n'est donc pas un son issu d'un orchestre, mais le résultat est souvent surprenant. A vous de les écouter... N'hésitez pas à consulter notre rubrique "Quelques précisions sur les fichiers midi".

Retour au menu...
Trait Œuvres pour piano seul
Opus 33
1800/1802
20'06"
7 Bagatelles pour Piano Séquencé par
Bunji Hisamori
Kessler 28
0'54"

Kessler 28 : Ébauche pour la bagatelle Opus 33 numéro 6

Également disponible au format mp3 mp3 (869 Ko)

Cahier Kessler, page 28, huit lignes sur deux portées.

Au sein des nombreuses ébauches contenues dans le cahier Kessler, se trouve celle pour la Bagatelle Opus 33 numéro 6, qui occupe presque entièrement la page 28 (avec une ébauche pour l'Air "No, non turbarti, o Nice", WoO 93 d'après "Olimpiade" de Pietro Metastasio).

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Kessler 28
Avec
complément
1'21"

Nous vous présentons ici l'ébauche originale et une version complétée afin de rendre plus intelligible le travail musical de création :
Kessler 28 : Ébauche complétée de la bagatelle Opus 33 numéro 6

Également disponible au format mp3 mp3 (1 269 Ko)
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Opus 39
1789
10'18"
Deux Préludes pour Piano ou Orgue Séquencé par
Bunji Hisamori
Opus 45
1802/1803
10'24"
1er, 2e, 3e Marches pour Piano 4 mains Séquencé par
Bunji Hisamori
Opus 51
1797 et 1800
17'44"
1er et 2e Rondos pour Piano Séquencé par
Bunji Hisamori
Opus 77
1809
8'25"
Fantaisie pour Piano Séquencé par
Bunji Hisamori
Opus 89
1814
5'31"
Polonaise pour Piano Séquencé par
Eric Halstead
Copper 235
Opus 111
0'57"

Ébauche pour l'arietta de l'Opus 111, publié pour la première fois de Martin Cooper, "Beethoven, the last dacade", 1817 - 1827 Oxford University Press, 1970, page 235.

Également disponible au format mp3 mp3 (944 Ko)
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Opus 119
1820/1822
13'52"
12 Bagatelles pour Piano Séquencé par
Bunji Hisamori
Opus 126
1823/1824
15'09"
Six Bagatelles pour piano Séquencé par
Bunji Hisamori
Opus 129
1795
6'35"

Rondeau pour piano "A Capriccio" en sol majeur pour piano, opus 129, 1795-1798.

Ecoutez au format midi Midi 6'35"
Ecoutez au format mp3 mp3 (6 165 Ko)
Midi et mp3 créés par Fiorella e Armando Orlandi

GA. n. 191, série 18/9, - B. 129 - KH. 129 - L. IV, p. 301 - N. 129 - T. 289.

La première publication de ce Rondeau, resté inconnu pendant toute la vie de Beethoven, eut lieu en janvier 1828 à Vienne, par l'éditeur Diabelli.

Le titre était suivi de ces mots : Dieses unter L. v. Beethoven's Nachlasse vollendet vorgefundene Caprice ist im Manuscript folgender Massen betitelt: "Die Wuth uber den verloren Groschen, ausgetobt in einer Caprice" (Ce Caprice a été trouvé parmi les papiers de la succession Beethoven et est intitulé dans le manuscrit : "Colère pour un sou perdu, transformé en un Caprice".

Diabelli n' a jamais donné communication du manuscrit original. La découverte du manuscrit original, en 1945, dans une collection privée à Providence (aux États-Unis de l'Amérique du Nord) et sa publication en 1950 par Otto von Irmer (Henle Verlag) München - Duisburg a permis d'établir avec certitude l'époque, le titre et la rédaction originaIe de la composition ; et en conséquence également le travail de révision et l'achèvement accomplis par Diabelli lui-même.

Les particularités de l'écriture, la forme des signes du refrain, la graphie même des notes, la datation (connue) d'autres compositions ébauchées qui se trouvent sur la dernière page du manuscrit induisent que le Rondeau a été composé entre le 1795 et le 1798. Son véritable titre est : "All' ingherese, quasi un capriccio" ; l'annotation relative à la colère pour le sou perdu est d'une autre calligraphie.

Le manuscrit a quelque lacune que l'éditeur Diabelli ou quelqu'un d'autre, peut-être Czerny, a cru bon de compléter de sa propre initiative.

Contrairement à l'opinion de chercheurs de fin du XIXe siècle comme Bulow, Thayer-Riemann ou Bekker qui tendaient à attribuer l'œuvre, au moins en partie, à la dernière période de la création artistique de Beethoven, alors que d'autres plus voisins de l'époque du maître comme Czerny, De Lenz et Marx l'avaient déjà considéré comme un travail de jeunesse.

Selon Hertzmann, le titre "À l'ingherese" est semblable à la dénomation "Rondeau à l'ongarese", l'une des formes favorites de composition à la fin des années 1700. Forme qui est utilisée par Haydn, par exemple, dans le Finale du Concert pour piano (1784) et dans le Trio en sol majeur (1795).

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Opus 129
1795
6'27"
Rondo pour Piano Séquencé par
Bunji Hisamori
Opus 134
1826
15'51"
Grande Fugue pour Piano 4 mains
(transcription de l'opus 133)
Séquencé par
Manfred Schwenkglenks
WoO 16
1807
7'07"
12 écossaises pour orchestre (perdues - authenticité douteuse) Séquencé par
Pierre-Jean Chenevez
WoO 47

3 sonates pour piano "Kurfursten" :

WoO 47 : Trois Sonates en mi bémol majeur, fa mineur, ré majeur pour piano, dédiées au prince Maximilian Friedrich, archevêque électeur de Cologne, 1782-1783 (composées avant le mois d'octobre),  publiées à Spire, Bossler, automne 1783.

GA. nn. 156-158 (série 16/33-35) - B. 161 - KH. (WOO) 47 - L. IV, P. 337/f - Nottebohm page 147 - P.5 - Sch. p. 170/5 - Thayer 4.

Le Thayer-Riemann nous informe que le maître de Beethoven, Neefe avait publié en 1774 quelques Sonates pour clavecin, en dédiant la premier à F. E. Bach : "Il est possible que Neefe avait dit à son  à son élève Beethoven d' étudier ses sontates pour clavecin. Ceci explique une evidente affinité dans le traitement de la mélodie et de l'accompagnement ainsi que dans la technique pour piano".

Mais, en plus de cette influence, le jeune maître en révèle d'autres : celles de l'école de Mannheim et des instrumentalistes italiens.

Torrefranca  se réfère, avec des idées de caractère plus général, en particulier au début du premier mouvement de la première Sonate (Schiedermair se réfère au contraire à une symphonie des Mannheimer) laquelle reprend à la lettre la melodie d'un concert pour violon de Borghi, dans la même tonalité.

On peut trouver, au début du premier mouvement de la Sonate pour piano de Mozart K 310 en la mineur, ainsi que dans le final, un thème que Riemann appelle "Le soupir de Mannheim" et qui deviendra l'élément mélodique du dernier mouvement de la Sonate en do dièse mineur 27 numéro 2 (dite "Clair de lune") et qui, comme de nombreux autres mouvements de futures œuvres beethoveniennes pour piano, font penser à d'amples figures ascendantes et descendantes.

 
WoO 47-1
1783 ?
12'54"

Sonate pour piano "Kurfursten" : première des trois sonates

Premier mouvement, également disponible au format mp3 mp3 (4 741 Ko)
Second mouvement, également disponible au format mp3 mp3 (4 940 Ko)
Troisième mouvement, également disponible au format mp3 mp3 (2 488 Ko)
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 47-2
1783 ?
15'22

Sonate pour piano "Kurfursten" : seconde des trois sonates

Premier mouvement, également disponible au format mp3 mp3 (4 035 Ko)
Second mouvement, également disponible au format mp3 mp3 (7 002 Ko)
Troisième mouvement, également disponible au format mp3 mp3 (3 434 Ko)
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 47-3
17'16"

Sonate pour piano "Kurfursten" : troisième des trois sonates

Premier mouvement, également disponible au format mp3 mp3 (6 668 Ko)
Second mouvement, également disponible au format mp3 mp3 (7 011 Ko)
Troisième mouvement, également disponible au format mp3 mp3 (4 291 Ko)
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 48
1783
2'23"

Rondo en do majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (2 155 Ko)

Bruers 313 - H. 51 - KH. (WOO) 48 - p. 4 - SCH. p. 170/4, T. Suppl. 6.

Le manuscrit original est perdu.

Publié à Spire, 1783, Blumenlese für Klavierliebhaber, Bossler, avec la chanson "Schilderung eines Madchens" qui suit immédiatement et qui seule porte le nom de Beethoven. Cependant aujourd'hui son authenticité est communément reconnue.

Publications modernes: O. Irmer, Klavierstucke, page 49 ; Willy Hess, neuvième dossier des Suppléments zur GA.9 1965.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 49
1783 ?
2'16"

Rondo en la majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (2 088 Ko)

Publié à Spire dans le "Neue Blumenlese für Liebhaber" de Bossler (partie I, pages 16-19), 1784.

GA. n. 196 (série 18/14) - B. 164 - KH. (WoO) 49 L. IV, page 339/g - Nottebohm page 149 - p. 8 - Sch. page 170/7 - Thayer 6.

Le manuscrit original est perdu.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 50
1788 -1790
2'17"

2 mouvements d'une sonatine, en fa majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (2 214 Ko)

Publiés en fac-simile par L. Schmidt dans l'appendice des livres "Beethoven-Briefe" chez N. Simrock, F. G. Wegeler, etc., Berlin, 1909 ; imprimés par W. Hess, Leichte Klavierkompositionen Beethovens, Zurich, 1947, et récemment dans le neuvième dossier des Supplemente zur GA, 1965.

Bruers 305 et 314 - Kinsky Halm, WoO 50, Hess 53 Peters 14 - Biamonti 21.

L'autographe du premier mouvement occupe la première page de la feuille qui inclut également une autre œuvre (Biamonti 20 - Hess 63 Kaplied) et deux mesures du second mouvement, lignes 9/10, mesures 1-2 ; le second mouvement (Allegretto) est formé de 26 mesures qui suivent, sur une seconde page, le Kaplied. Ce dernier occupe la plus grande partie, et est seulement interrompu par les deux dernières mesures du premier mouvement.

Le nom de ces deux mouvements :
Sonaten-Satz und Allegretto-Entwurf du Schiedermair, (Temps de sonate et ébauche d'Allegretto) est le nom de ces deux mouvements ; Deux mouvements d'une Sonatine est le titre donné dans le catalogue Kinsky Halm ; Sonatine est celui donné par Prod'homme et également par Bruers, qui a erronément été induit à croire, par cette différence de titre, que le Sonaten-Satz und Allegretto-Entwurf du Schiedermair était une composition différente.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 51
1797-1798 ?
7'31"

2 mouvements d'une sonate facile, en do majeur, pour piano

Le premier mouvement en mp3 (4 996 Ko)
Le second mouvement en mp3 (2 022 Ko)

Sonate en do majeur pour piano, dédiée à Éléonore Breuning, 1791 - octobre 1792, publiée à Frankfurt, Dunst, en 1830.

GA. 159 (série 16/36) - Bruers 162 - Kinsky Halm (WoO) 51 - L. IV, page 337 - Nottebohm page 148 - Petters 35 - Sch. pages 217/29 - Thayer 41.

On croit, en général, que cette sonate a été écrite - ou au moins complètement composée en ébauche - en 1791-1792. La date de 1796, qui est parfois indiquée, se référer à l'époque de son envoi à la destinataire.

Dans une lettre de Beethoven à Éléonore, lettre écrite probablement au début du mois de juin 1794 on lit : « La belle cravate, travaillée par Ses mains, m'est arrivée comme une grande surprise... Elle a réveillé le souvenir de choses passées depuis longtemps et Son attitude généreuse m'a, en outre, mis en embarras. Il était difficile de croire vraiment que Vous pouviez me croire encore digne d'être rappelé. Oh, si Vous aviez pu être témoin des sentiments que j'ai éprouvé, hier, quand m'est parvenu Son cadeau, je suis certain que vous, ma chère Éléonore, ne penserait pas que j'exagère en vous disant que Son souvenir m'a ému et m'a rendu très triste... J'ai énormément à faire, j'aurais autrement copié pour Vous la sonate que, il y a longtemps, je vous ai promise ».

Le manuscrit, possédé par Franz Gerhard Wegeler (qui avait épousé Éléonore Breuning en 1802), lui fut donné en 1830 par Dunst, éditeur, chanteur de théâtre à la cour de Bonn, et qui était aussi copiste.

L'Adagio était inachevé, et Ferdinand Ries écrivit les onze dernières mesures sur le schéma fidèle de la première partie. Il est évident que lors de l'envoi à Éléonore, c'est-à-dire en 1796, ce second mouvement doit encore être composé ; nous pouvons supposer qu'il devait, alors, contenir un troisième mouvement.

Ce mouvement a disparu au cours des trente-quatre ans qui ont précédés la première publication. En 1907, après longues pérégrinations, le manuscrit revenait en possession des descendants Wegeler, mais dépourvu aussi de la première page.

Que Beethoven ait nourri un sentiment affectueux pour son élève Éléonore Breuning (en appartenant à cette famille, aisée et cultivée, qui considère le maître, encore adolescent, plus comme un fils que comme un professeur) et à quel point ce sentiment ait été partagé, tout ceci rentre dans le champ de ces incertitudes biographiques destinées à ne jamais avoir clarification.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 52
1795 ?
5'54"

Bagatelle en do mineur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (5 582 Ko)

WoO 52 Bagatelle en Do mineur pour piano, 1797 publié la première fois dans le Supplément de la GA., 1888.

GA. n. 297/1 (série 25/34-1) - Bruers 280 - KH. (WOO) 52 - P. 72/1.

Beethoven avait projeté d'inclure dans la Sonate pour piano op. 10 numéro 1 un mouvement avec le titre d'Intermezzo, et il en ébaucha au moins trois schémas différents.

Le premier qui se trouve dans un cahier de la moitié 1796 - fin puis 1797, entre les ébauches du second mouvement de la Sonate même est devenu la Bagatelle en objet.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 53
1796-1797
3'46"

Allegretto, en do mineur, pour piano (probablement prévu pour la sonate, Op. 10/1)

Également disponible au format mp3 mp3 (3 581 Ko)

WoO 53 Allegretto en do mineur pour piano, 1796 - moitié 1798 publié la première fois dans le Supplément du GA. à Leipzig, Breitkopf et Hàrtel, 1888.

GA. n. 299 (série 25/36) - B. 281 - KH. (WOO)53 P. 71.

L'original est conservé, comme celui de la Bagatelle en do mineur à la Deutsche Staats-Bibliothek de Berlin, parmi les ébauches de la première Sonate de l'opus 10.

Il s'agit probablement d'un autre intermezzo projeté pour cette sonate.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 54
1802 ?
1'08"

2 mouvements pour piano "Lustig-Traurig"

Également disponible au format mp3 mp3 (1 121 Ko)

WoO 54 Lustig - traurig (Gai-triste) pour piano, 1790 publié la première fois dans le Supplément de la GA., 1888. GA. n. 300 (série 25/37) - B. 282 - KH. (WOO)54 P. 101.

Le manuscrit original est conservé à la Deutsche Staatsbibliothek de Berlin. Deux petites pièces en 3/8 constituants "un unicum", chaque en deux parties de huit mesures et avec le signe de répétition ; le premier (Lustig) toujours dans le ton du do majeur et répété comme da capo après la seconde (Traurig) qui est en do mineur, avec passage intermédiaire en sol mineur. La date n'est pas déterminable avec précision  : 1790 d'après le Kinsky-Halms, 1798 pour Prod'homme, 1820 pour Mandyczewsky (dans sa préface au Supplément de la GA.). Nous acceptons la premiere date : 1790.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 55
Avant  1805
2'17"
---
2'36"

Prélude, en fa mineur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (2 021 Ko)

Prélude, en fa mineur, pour orgue

Également disponible au format mp3 mp3 (6 357 Ko)

WoO 55 Prélude en fa majeur pour piano ou orgue, 1787-1803, publié à Vienne, Bureau d'arts et d'industries, janvier 1805.

GA. n. 195 (série 18/13) - BRUERS 166 - KH. (WoO) 55 -L. IV, pages 322/29 - Nottebohm page 149 - P. 13 - Schunemann page 216/13 -Thayer 121 - Biamonti 374. n. 195 (série GA. n. 195 (série 18/13) - BRUERS 166 - KH. (WoO) 55 L. IV, pages 322/29 - Nottebohm page 149 - P. 13 - Schunemann pages 216/13 Thayer 121 - Biamonti 374.

Le manuscrit original est introuvable.

À ce que rapporte Nottebohm, un vieil exemplaire de la première édition aurait porté l'annotation de main inconnue : "à l'àge de 15 ans". Mais sur la crédibilité de cette attribution de date, il reste beaucoup de doutes car le Prélude a été l'objet d'importantes retouches à l'occasion du projet de publication de 1803 dont Ries parle dans une lettre à Simrock datée du 13 septembre 1803.

L'œuvre constituerait, selon Thayer-Riemann (qui le date aux allentours de 1787), "témoignage le plus significatif de l'étude du style de Bach accomplie par Beethoven".

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 55
Avant 1805
4'08"
Prélude, en fa mineur, pour piano Séquencé par
Bunji Hisamori
WoO 56
1803
2'00"

Bagatelle en do majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (1 904 Ko)
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 57
1803
8'27"
Andante, en fa majeur, pour piano "Favori" (originalement prévu comme mouvement lent de la sonate, Op. 53) Séquencé par
Eric Halstead
WoO 58
1809 ?
3'24"

2 cadences pour piano pour le Concerto de piano, en ré mineur, de Wolfgang Amadeus Mozart, K. 466

Également disponible au format mp3 mp3 (3 150 Ko)

WoO 58 Cadences (2) pour le premier et le dernier mouvement du Concerto en ré mineur pour piano et orchestre de Mozart K.466, 1802-1805 publié en appendice, respectivement du numéro 10 du Wiener Zeitschrìft fur Kunst, Literatur und Musik, le 23 janvier 1836, et dans le GA., 1864.

GA. n. 701a, 11 et 12 (série 9/7) - Bruers 175 - KH. (WoO) 58 - N. pages 154/11-12 - P. 125

Le manuscrit original de la première cadence est conservé à la Beethovenhaus ; le second est au British Museum.

Beethoven préférait ce Concerto en ré mineur et il composa également, comme entracte entre le premier et le second acte de la Clémence de Titus, pour la représentation préparée par la veuve de Mozart, le 31 mars 1795, au Burgtheater.

Les deux Cadences en objet écrit par Ludwig van Beethoven pour son élève Ferdinand Ries.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 59
1810
2'25"
Bagatelle, en la mineur, pour piano "Für Elise" Séquencé par
Bunji Hisamori
WoO 60
1818
0'56"

Mouvement en si bémol majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (973 Ko)

Klavierstuck pour piano, le 14 août 1818, publié comme appendice au numéro du 8 décembre 1824 de la "Berliner allgemeime musikalische Zeitung" ; puis, dans le "Harmonikon", III, 1825, page 142 avec le titre : "Impromptu Composed at the Dinner Table" ; finalement par Schlesinger, Berlin, 1840 et avec le titre : "Demière pensée musical de Beethoven".

GA. numéro 301 (série 25/38) - Bruers 172 - Kinsky Halm (WoO)60 L. IV, page 364/r - Nottebohm page 152 - Thayer 212 - Biamonti 690. Ebauche dans le Nottebohm, II, pag. 137.

Dans un premier temps il a été pensé que cette petite page fantaisiste de 39 mesures a été composée pour l'album de la pianiste polonaise Marie Szymanowska, mais elle fut composée comme une Bagatelle à part entière, et seulement par la suite elle vint en possession de la susdite dame.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 61
1821
1'47"

Mouvement en si mineur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (1 820 Ko)

Allegretto en si mineur pour Piringer, le 18 février 1821, publié la première fois dans le "Deutscher Kunst au Musikzeitung" d'A. Robitschek du 15 mars 1893, par Frimmel ; puis par Frimmel (fac-simile) et par Hess ; récemment par Hess de nouveau, dans le neuvième dossier des Supplemente zur G.A. , 1965.

Hess 62 - Kinsky Halm (WoO) 61.

Le manuscrit original, en possession de particuliers, a disparu. Cet allegrotto de 27 mesures est gracieux et complet. Il se compose de deux parties, suivies par un Trio mélodique, en majeur.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 61a
1825
0'31"

Mouvement en sol mineur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (548 Ko)

Bagatelle pour piano en sol mineur, le 27 septembre 1825, publié par L. Misch dans le dossier d'avril 1956 de la "Neue Zeitschrift fur Musik" et d'autres ; récemment par Hess dans le neuvième dossier des Supplemente zur GA., 1965.

Hess 56 - Kinsky Halm (WoO) 61/a - Biamonti 825.

Le manuscrit original est en possession de Louis Krasner de Syracuse (U.S.A.). Il s'agit d'un morceau de 13 mesures composées par Beethoven pour Sarah Burney Payne (fille du musicien et historien de la musique Charles Burney) et non, comme parfois erronément signalé, pour une inconnue du nom de Lady Clifford.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 81
1793
1'13"

Allemande, en la majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (1 208 Ko)

Allemande en la majeur pour piano, 1800 environ, publié la première fois dans le Supplément du G.A., 1888. G.A. numéro 307 (série 25/44), Bruers 295, KH (WoO) 81, P. 123, Biamonti 266. Le manuscrit original fait partie d'un dossier de deux feuilles et demi (six pages) aujourd'hui conservé dans l'archives de la Beethovenhaus et publié en fac-simile et transcription à la presse, avec préface explicative, d'A. Schmitz, contenant, en outre, la rédaction complète du second Trio pour le Scherzo de l'opus 9 numéro 1, quelques ébauches du Flohlied et des autres ébauches. De ce manuscrit il résulte que la second partie de l'Allemande différait originairement dans les siennes premieres quatres mesures, puis accueillie par la version comme définitive dans le GA. Il est evident l'identité de la phrase mélodique de la première version, sauve le déplacement de l' accent rythmique, avec la correspondante du Quatuor dans l'opus 132, composé en 1825.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 82
avant 1805
4'14"

Menuet en mi bémol majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (4 031 Ko)

Menuet en mi bémol majeur pour piano, environ 1803, publié à Vienne, Bureau d'arts et d'industries, janvier 1805.
GA. numéro 193 (série 18/11) - Bruers 165 - KH. (WoO) 82 L. IV, pages 322/28 - Nottebohm page 149 - P. 6 - Thayer 122, 126 - Biamonti 373.
Annoncée sur le catalogue de Nottebohm, répétée par Prod'homme, puis d'autres, un vieil exemplaire de la première édition, aujourd'hui perdue, aurait porté l'indication, d'une main inconnue, «à l'âge de 13 ans». En tenant compte du fait que Beethoven pensait être né en 1772 plutôt qu'en 1770, on a attribué à cette petite composition la date de 1785.
Cependant, il est difficile de considérer que cette musique puisse être composée par un si jeune garcon. Aujourd'hui, on lui assigne plus communément, bien qu'avec une certaine approximation, la date de 1803, comme le font Thayer (II, 496-97) et Kinsky-Halm. L'édition Henle annonce «autour au 1804».

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 83
1806
4'06"

6 écossaises en mi bémol majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (2 378 Ko)

Écossaises (6) en mi bémol majeur pour piano, 1806, publiées dans le supplément de la G.A., 1888. G.A. numéro 302, (série 25/39) - Bruers 310, KH (WoO) 83 - Thayer 136 - Biamonti 437.
Le manuscrit original n'a pas été retrouvé. L'édition du GA a pour base une copie de Nottebohm, qui a comme modèle une copie de L. von Sonnleithner. Kinsky-Halm mentionne une édition viennoise de Traeg , datée 1807, qui est perdue.
Il se pourrait que cette réduction pour piano des six Écossaises, faisaient partie de la série de douze écossaises référencées n°54 dans la seconde appendice du catalogue Biamonti.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 84
1824
2'05"

Valse en mi bémol majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (1 848 Ko)

Valse en mi bémol majeur pour piano, composée le 21 novembre 1824, publiée en décembre 1824 dans le "Musikalisches Angebinde zum neuen Jahre" (cadeau musical pour le nouvel an), une récolte de 40 valses, réalisée par le maître de chapelle viennois Carl Friederich Müller.
Le manuscrit fait partie du fond Bodmer de la BeethovenHaus (M.U.S. pages 130/24).

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 85
1825
0'42"

Valse en ré majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (663 Ko)

Valses pour piano en ré majeur, composée le 14 novembre 1825, publiée pour la première fois dans la récolte de 50 nouvelles valses : "Seyd uns zum zweytenmall willkommen!" (Soyez les bienvenus pour la seconde fois !), hommage pour le nouvel an et le carnaval, Vienne, Müller, décembre 1825.
G.A. Numéro 304 (série 25/41) Bruers 311 KH (WoO 85) Thayer 258 - Biamonti 828.
Le manuscrit fait partie du fond Bodmer de la BeethovenHaus de Bonn.
Il s'agit d'un petit bout offert, comme la valse WoO 84, au maître de chapelle viennois Carl Friedrich Müller pour une nouvelle publication.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO 86
1825
0'31"

Écossaise en mi bémol majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (417 Ko)

Écossaise en mi bémol majeur pour piano, composée le 14 novembre 1825, publiée dans la récolte Ernst und Tandeley, " Eine Sammlung verschiedener Gesellschaftstanze fur den Carneval" (Sérieux et amusement. Une récolte de danses différentes de société pour le carnaval), Vienne, Müller, décembre 1825.
GA. n. 305 (série 25/42) - B. 312 - KH. (WOO)86 T. 259.
Le manuscrit original fait partie du fond Bodmer du Beethovenhaus.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO Anhang 5-1
3'33"

Sonatine, en sol majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (3 014 Ko)
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoOAnhang 5-2
5'09"

Sonatine, en fa majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (4 827 Ko)
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO Anhang 6
5'37"
Rondo en si bémol majeur, pour piano.
Hess Anhang 20 - Kinsky Halm Anhang 6.

Manuscrit conservé au British Museum ; attribué à Beethoven par Gorge de Saint-Foix et publié par celui-ci en 1926 et par Willy Hess dans les Supplemente zur GA. Œuvre considérée authentique.

Également disponible au format mp3 mp3 (5 268 Ko)
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO Anhang 8-1
2'48"

Gavotte, en fa majeur, pour piano à 4 mains
(Andantino)

Trois mouvements pour piano à 4 mains, dont les manuscrits sont conservés au British Museum.
Attribués à Mozart, puis à Beethoven, ils sont en fait des extraits de "La ritrovata figlia di Ottone II", œuvre de Léopold A. Kozeluch, Vienne, 1794.

- Gavotte, en fa majeur, pour piano à 4 mains
(Andantino)

- Allegro, en si bémol majeur, pour piano à 4 mains

- Marche funèbre, en do mineur, pour piano à 4 mains

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO Anhang 9
8'39"

Neuf danses allemandes pour piano à quatre mains (douteuses)

Également disponible au format mp3 mp3 (8 147 Ko)

Les Danses allemandes publiées ici pour la première fois en MIDI, se trouvent dans le cahier d'un amateur remontant à l' année 1815 environ. Ce cahier est déposé à la Preussiske Staatsbibliothek sous la rubrique Mus. Ms. 38033. Le nom du compositeur y est omis, mais le manuscrit contient à côté de nombreuses œuvres insignifiantes des compositions de Beethoven, Fasch, Mozart, Steibelt et Vanhall.

Il n'a pas été possible jusqu'ici d'avoir la preuve formelle que Beethoven soit réellement l'auteur de ces danses. Toutefois, des raisons profondes militent en sa faveur. Ce sont : la forte personnalité, l'écriture décelant la main sûre d'un maître qui se manifeste par une mélodie et une harmonie pleines de puissance et bien dans la manière de Beethoven. Aussi le réviseur ose-t-il mettre ces danses sous le nom de Beethoven. La question de savoir si nous sommes en présence d'un original ou d'un arrangement - qu'il soit de la main de Beethoven ou d'une main étrangère - ne peut pas être résolue.

Notre texte est une reproduction de l'original les doigtés et certaines indications dynamiques notées en petits caractères sont du réviseur. Les petites notes d'agrément sont écrites suivant l'usage de nos jours. Pour le n°8, nous avons préféré modifier le  8/8 de l'original en un 3/4, pour uniformité dynamique.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO Anhang 11
0'58"

Alexandermarsch en fa majeur pour piano

Également disponible en mp3 (901 Ko)

Œuvre extraite du ballet de Dupurt "Der blode Ritter", représenté pour la première fois à Vienne le 11 Avril 1812, et transcrit pour piano en mai 1812. La musique du ballet fut réalisée par plusieurs compositeurs, dont la liste n'a pas été conservée, à l'exception de l'ouverture, composée par D. Steibdts.
L'Alexandermarsch fut probablement composée par Louis Luc Loiseau de Persuis [1769-1839].
En 1829, cette marche fur publiée sous le nom de Beethoven (Hanovre, Bachmaim).

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO Anhang 12
2'07"

Pariser Einzugsmarsch

Également disponible en mp3 (2 203 Ko)

Parisier Einzugsmarsch (Marche d'entrée à Paris).

Hess Anhang 25 - Kinsky Halm Anhang 12.

Incluse dans la récolte de Marches avec la musique turque pour l'armée prussienne, publiée par Schlesinger en 1818-1819, sans nom d'auteur ; puis publiée en réduction pour piano sous le nom de Beethoven en 1860 environ par Schuberth, Leipzig.

Cette marche est, en fait, composée par Johnn H. Walch.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO Anhang 13
4'21"

Trauermarsch

Également disponible en mp3 (4 079 Ko)

Trauermarsch en fa mineur, pour piano, WoO Anhang 13 - Hess Anhang 26 - Biamonti appendice II numéro 17.

Publiée comme œuvre de Beethoven en 1830 par Johann Friederick Kaiser (Graz) et en 1844 environ, par de J. Aibl en Munch. Se trouve également dans l'édition inachevée des œuvres de Beethoven de l'éditeur Haslinger en 1845, mais en si bémol mineur.

En réalité, cette marche est de Johann Heirich Walch, auteur aussi de la Pariser Einzugsmarsch Anhang 12.

NB : la marche présentée ici est dans une variante en do majeur.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO Anhang 14-1
1'39''

Sehnsuchtswalzer, valse en la bémol majeur, pour piano

Également disponible en mp3 (1 545 Ko)

Sehnsuchtswalzer (Valse de la nostalgie), en la bémol majeur, pour piano.
Cette œuvre est formée de la Sehnsuchtswalzer de Schubert et la Favoritwalzer de F. H. Rimmel ; publié sous le nom de Beethoven la première fois en 1826 par Schott à Mayence, puis de Bachmann à Hanovre.

Séquencé par
Paul Blondel
WoO Anhang 14-2
2'08"

Schmerzenswalzer, valse en fa mineur, pour piano

Également disponible en mp3 (2 001 Ko)

Schmerzenswalzer (Valse de la douleur), en fa mineur, pour piano. Publiée par Schott, Mainz, en 1828, comme œuvre de Beethoven.
Œuvre probablement apocryphe.

Séquencé par
Paul Blondel
WoO Anhang 14-3
2'21"

Hoffnungswalzer, en mi bémol majeur, pour piano

Également disponible en mp3 (2 202 Ko)

Hoffnungswalzer (Valse de l'espoir) en mi bémol majeur, pour piano. Nottebohm, pages 190-193. Publiée par Schott, Mainz, en 1828, comme œuvre de Beethoven.
Œuvre probablement apocryphe.

Séquencé par
Paul Blondel
WoO Anhang 14-4
1'44"

Geisterwalzer, en la majeur, pour piano

Également disponible en mp3 (1 615 Ko)

Geisterwalzer (Valse des esprits), en la majeur, pour piano. Nottebohm, pages 190-194. Publiée par Schott, Mainz, en 1828 comme œuvre de Beethoven.
Œuvre probablement apocryphe.

Séquencé par
Paul Blondel
WoO Anhang 14-5
1'03"

Valse, en fa majeur, pour piano

Également disponible en mp3 (989 Ko)

Valse en fa majeur, pour piano. H. (À) 31 CH. (À) 14/5 N., pages 190-195. Publié par Schott Mainz, en 1828, comme œuvre de Beethoven.

Séquencé par
Paul Blondel
WoO Anhang 14-6
1'22"

Valse, en ré bémol majeur, pour piano

Également disponible en mp3 (1 280 Ko)

Valse en ré bémol majeur, pour piano. H. (À) I2 - KH. (À) 14/6 - N., pages 190-196. Publiée par Schott (Mainz), en 1828, comme œuvre de Beethoven.

Séquencé par
Paul Blondel
WoO Anhang 15
2'13"

Valse, en fa majeur, pour piano.

Également disponible en mp3 (4 970 Ko)

Glaube, Liebe und Hoffnung (Foi, amour et espoir), valse en fa majeur, pour piano. Nottebohm, page 191 - Thayer 295. Publiée en 1858 par Crantz à Berlin, puis, avec le titre de "Beethoven's Adieu to the Piano", par Boosey à Londres. Connue également sous le titre "Abschiedsgedanken" (Pensées d'adieu).

Notes d'Armando : certainement apocryphe.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO Anhang 16-1
4'30"

Jubelwalzer pour pianoforte

Également disponible en mp3 (2 885 Ko)

Jubelwalzer (Valse de réjouissance) en do dièse majeur, pour piano. Nottebohm, pages 190-197. Publiée en 1847 près de Heckel, Mannheim.
Œuvre probablement apocryphe.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
WoO Anhang 17
6'01"

Introduction et valse (Klavierstück) en fa majeur, pour piano.

Également disponible en mp3 (5 651 Ko)

Publié pour la première fois comme appendice au Musical Magazine de 1835, avec le nom de Beethoven ; de façon moderne, par J. Werner, Bosworth et Co., Londres, 1951.
Œuvre probablement apocryphe.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess 57
vers 1824
0'46"

Bagatelle, en do majeur, pour piano
[esquisse]

Également disponible au format mp3 mp3 (801 Ko)

Bagatelle en do majeur pour piano (ébauche - Hess 57 - Biamonti 784), fin 1823, communiqué par Nottebohm, II, pages 208 - 209. Publiée par Willy Hess dans le neuvième dossier des Supplemente zur G.A., 1965.

Le manuscrit original se trouve dans l'archives de la Société des Amis de la Musique de Vienne. Cette page de 33 mesures est classée par Nottebohm dans le chapitre concernant les ébauches des Bagatelles Opus 126, mais sans référence à elles. Le titre bagatelle est de Hess, dans le Supplemente zur G.A.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess 58
1792 - 1793
0'44"

Deux Exercices pour Piano

Également disponible au format mp3 mp3 (613 Ko)
Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess 59
1792-1793
0'32"

Exercice, en do majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (586 Ko)

Exercice pour piano, 1792-1793. Biamonti 47b.

Ces exercices sont évoqués par Nottebohm dans un chapitre dédié à la technique pianistique de Beethoven, qui les date de la période 1782-1793.

Hess cite les deux exercices dans le catalogue et les signale «composés avant 1800», alors que dans sa publication suivante (dans le neuvième dossier des Supplément zur GA., 1965), il les situent lors des «premières années de Vienne».

Le premier (12 mesures avec D.C.) porte l'annotation : "Zur uebung der Faust" (pour l'exercice du poignet) et le second (11/10 mesures avec D.C.) : "Die Hand so sehr möglich zusammen gehalten" (On doit tenir la main la plus possible unie) et "Auf das strengste Ligato" (legato le plus strict).

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess 61
vers 1800
0'43"

Anglaise, en ré majeur, pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (740 Ko)

Anglaise en re majeur (Schmitz, XXI) Biamonti 285, mesure 8/8, 1800 environ. Publiée par Willy Hess dans le neuvième dossier des Supplemente zur GesamtAusgabe, 1965.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess 63
0'28"

Mouvement pour clavier sur "Kaplied" de Christian Friedrich Daniel Schubart

Également disponible au format mp3 mp3 (441 Ko)

Rédaction pianistique, doigtée pour l'ami Wegeler, du «Kaplied» de Schubart, 1788-1790, publiée en fac-simile par Léopold Schmidt en appendice aux Beethoven-Briefe an N. Simrock, F. G. Wegeler, etc., Berlin, 1909, et récemment par Willy Hess dans le neuvième dossier des Suppléments Zur GA., 1965. Bruers 289 - Hess 63 - Peters 14 - Schmidt page 216-217

La Chanson de la Cape (Kaplied) fut écrite au printemps de 1787 par Christian Friedrich Daniel Schubart (poète, musicien, partisan ardent des idées du «Sturm und Drang», fondateur à l'Ulme en 1774 du batailleur "Deutsche Chronik") à l'occasion du départ pour le Cap de Bonne Espérance du régiment du Wuttemberg, cédé par le duc Carlo Eugenio à la Compagnie des Indes Orientales.

Il s'est rapidement répandu dans les pays allemands. La rédaction originale, d'après une vieille édition, était elle aussi en deux lignes, avec les mots du chant sous la première ligne. Beethoven n'a pas fait que la recopier, avec quelques différences légères dans la notation (ou probablement il l'a réécrite par coeur), en omettant des mots et, pour la commodité de son ami, il l'a doigtée. L'autographe se trouve à Coblence, auprès des descendants de la famille Wegeler.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess 64
1794
piano :
1'49"
orgue :
2'21"

Fugue en do majeur pour piano, datée de 1794 environ.

Également disponible au format mp3 mp3 (1 568 Ko)

Fugue en do majeur, version pour orgue

Également disponible au format mp3 mp3 (2 015 Ko)

Publiée avec révision et notes explicatives d' A.E.F. Dickinson à Londres dans le "Musical Times", février 1955, et à Mainz, "Musik im Unterricht", novembre 1955 ; puis encore à Londres, Williams, par Jack Werner, 1956 et récemment par Willy Hess dans le neuvième volume des "Supplemente zur GA.", 1965.

Le manuscrit original, conservé dans le British Museum, révèle de nombreuses incertitudes, ratures et aussi quelques fautes d'écriture. La révision de Dickinson tâche d'y remédier de la meilleure manière possible.

Il s'agit d'une brève composition (37 mesures) de l'époque des études avec Albrechtsberger. Dickinson la rapproche de la Fugue en do majeur K. 392 de Mozart, «bien que inférieure pour l'esprit et l'ampleur». Peu de différences entre la version pour piano et celle pour orgue.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess 68
1803
0'54"

Petite valse (Allemande), en do mineur, pour piano
[inédite, 16 mesures]

Également disponible en mp3 (851 Ko)

Petite valse (Laendler) en ut mineur, février - mars 1803. Publié par Willy Hess dans le neuvième dossier des "Supplemente zur G.A". 1965.

Cette Valse se trouve dans un dossier de huit pages, du fond Bodmer de la BeethovenHaus (M.U.S. pages 168-171) et contenant, en outre, des éléments de l'Opus 85.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess 72
1803
2'55"

Thème avec variations pour piano
[esquisse inédite]

Également disponible au format mp3 mp3 (2 811Ko)

Thème avec fragment de variation, "Tema andante - e sempre legato". Pour piano, 1803, environ (page 159). Mentionné par Nottebohm (page 71) sans la musique. Publié par Willy Hess dans le neuvième dossier des Supplemente zur G.A. 1965.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess 73
1800
0'27"

Mélodie, en do majeur, pour piano
[16 m]

Également disponible au format mp3 mp3 (539 Ko)

Fragment (Klavierstuck) en do majeur, Cahier Landsberg, page 63, lignes 1 à 6 ; Mikulicz, page 59 ; 16 mesures.
1800.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess 74
1800
0'42"

Allegro, en mi bémol majeur, pour piano
[12 m]

Également disponible au format mp3 mp3 (689 Ko)

Allegro et Fragment (Klavierstuck) en mi bémol majeur, Cahier Landsberg page 66, lignes 1 à 4 (12 mesures), 5 et 6. Mikulicz, page 62.
1800.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess 97
1816
13'53"
La victoire de Wellington ou La Bataille de Vittoria (opus 91), adaptée par Beethoven pour piano et deux canons.
Mark a poussé l'effet de la bataille symphonique jusqu'à séparer les deux armées : les Français sont à droite et les Anglais en gauche. Ecoutez donc !
Séquencé par
Mark S. Zimmer
Hess 98
1794-1799
1'02"

Scherzo pour piano

Également disponible au format mp3 mp3 (1 005 Ko)

Scherzo pour piano (inachevé), avril 1794-1799, publié la première fois par W. Hess, dans le huitième dossier des Suppléments zur GA., 1964.

C'est la rédaction pour piano seul du Scherzo du Trio opus 1 numéro 2, à l'origine pour piano, violon et violoncelle. Le manuscrit original fait partie du livre d'ébauches (Schizzenbuch) Kafka, conservé dans le British Museum. Il comprend les deux parties premier du Scherzo sauf  les dernières six mesures.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess 99
1809
1'28"

Marche en Fa majeur, pour piano

Également disponible en mp3 (1 295 Ko)

Transcription de la marche WoO 18 (Hess 6), version sans trio, environ 1809.
Les ébauques sont décrites par Nottebohm, II, page 258, avec celles pour le concerto Opus 73.

Rédaction pour piano aux deux mains de la Marche pour orchestre militaire, publiée autour de 1959 par Reinecke, à Leipzig (W. Hess en N.B.J., 1953-54, page 103). 

Le manuscrit original se trouve dans la Bibliothèque du conservatoire de Paris et elle a été mentionnée par Max Unger.

Dans la publication de Reinecke l'œuvre est intitulée "Yorck'scher Marsch" ; mais elle ne doit pas être confondue avec une autre, portant le même titre et publiée en 1818-1819 par l'éditeur Schesinger dans un recueil de Marches pour l'armée prussienne, qui est une adaptation réalisée par un autre compositeur.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess Anhang 21
1'04"

Bagatelle (Op. 119/12)
[version pour piano du chant "An Laura"]

Également disponible en mp3 (1 081 Ko)

Bagatelle An Laura Opus 119 numéro 12. Biamonti Appendice II numéro 13. 

Dans une édition de Diabelli du 1826 des 11 Bagatelles Opus 119 se trouvait également une douzième  bagatelle, qui est simplement la reproduction abrégée de la partie pianistique de la chanson An Laura, composé par Beethoven en 1790, addition - peut-être -  du même Diabelli.

Cette bagatelle a été publiée par Willy Hess dans le neuvième dossier des supplemente zur G.A., 1968.

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Hess Anhang 22
1'20"

Marche funèbre, en do mineur
[16 mesures]

Également disponible en mp3 (1 247 Ko)

Marche funèbre pour piano ou clavecin, en do mineur.

Voir l'article de Roland Tenschert, cité par Willy Hess, "Eine unbekannte Komposition Mozart?", in "Die Musik", octobre 1929.

La marche existe également dans le catoalogue de Mozart : Kv. 453a "Kleiner Truermarsch fur Klavier".

Séquencé par
Fiorella e Armando Orlandi
Retour au menu...
Trait Les créateurs des fichiers midi
  • Fiorella e Armando Orlandi
    sont des correspondants sympathiques et assidus, mais surtout des créateurs de fichiers midi de talents. Merci beaucoup à eux de me confier leurs très nombreuses créations et de veiller continuellement à compléter les œuvres qui me font défaut !

  • Bunji Hisamori
    est un grand admirateur de Beethoven, qu'il considère comme le plus grand compositeur. Au Japon, il compose la plupart de ses œuvres et nous offre le plaisir de les écouter.
    Merci beaucoup Bunji.

  • Manfred Schwenkglenks
    a accepté avec empressement de me confier son interprétation de l'opus 134. Voici son site internet : http://www.schwenkglenksmanfred.de. Merci beaucoup Manfred.

  • Eric Halstead
    a donné son accord pour les œuvres de Beethoven pour lesquelles il a créé les fichiers midi. Eric est un grand fan de compositeurs Français. Merci pour les fichiers.

  • Peter Parkanyi
    est le séquenceur des romances pour violon et orchestre. Merci Peter.

  • Gerd Prengel
    a beaucoup travaillé sur les esquisses laissées par Beethoven, et notamment sur la Xe symphonie.
    N'hésitez pas à visiter son site http://members.aol.com/prengel96/ et celui de Unheard Beethoven pour les œuvres rares ou partielles.
    Merci pour ce travail remarquable !

  • Mark S. Zimmer
    est un collaborateur du site Unheard Beethoven et a accepté de mettre à disposition ces fichiers des interprétations rares et exceptionnelles de la Bataille de Victoria. Merci Mark.

  • Paul Blondel
    a donné son autorisation pour les valses Anhang 14, qu'il interprète avec brio. Merci beaucoup.

  • Pierre-Jean Chenevez
    Pierre-Jean est un fin connaisseur de Ludwig van Beethoven et de son œuvre.
    Merci.
Retour au menu...
Retour au menu...Ludwig van Beethoven en Français : retour au menu principal...Retour au menu...
Copyright Dépôt
Le site de Ludwig van Beethoven en Français - http://www.LvBeethoven.fr
Forum Recherche Plan du site Contact Nouveautés Accueil Infos site © Dominique PREVOT