Accédez au site de l'ABF - Association Beethoven France et Francophonie
Biographie Bibliographie Oeuvres Généalogie Lieux Galeries Amours Timbres, pièces et cartes Cds Achat - Magasinage Suite Vide
Selection...

MenuPrésentation d'une oeuvre de BeethovenMenu

 
Sous-menu sélectionné...
 
Catalogues des oeuvres Présentations et analyses Hymne européen : Ode à la Joie Ecouter les oeuvres de Beethoven au format midi
Real Audio

sélection :sélection :Concerto pour Violon          
Concerto pour Violon          
Concerto pour Violon          
Concerto pour Violon          
Concerto pour violon Triple Concerto Fantaisie opus 80 Sonates pour piano opus 109 et 111 Variations Eroïca Tarpea
Les Quatuors à cordes Les ouvertures de Beethoven Ouverture Créatures de Prométhée Ouverture Egmont Ouvertures Roi Etienne et Ruines d'Athènes Ouvertures Leonore - Fidelio Fidelio : le texte en Allemand

Titre Présentation du concerto pour violon en ré majeur par Michele Trenti

Les informations qui suivent ont été publiées dans la partie cdrom du cd : "Concerto pour violon de Beethoven interprété par Bin Huang au violon, et le Genoa Youth Philharmonic dirigé par Michele Trenti (Philarmonia - 1995)".

Michele Trenti a réalisé la présentation et l'analyse de l'œuvre.

La publication de ces informations est réalisée avec son accord amical. Merci beaucoup !

Cd Beethoven
Retour au menu...
Titre Génèse de l'œuvre

Le Concerto pour violon op. 61 fut composé en novembre et décembre 1806, en quelques semaines. Cette rapidité est très insolite pour Beethoven.

Le violoniste et chef d'orchestre Franz Clement, directeur artistique du théâtre An der Wien, lui commanda une composition qui aurait dû être jouée à l'occasion d'une Académie publique avant Noël 1806, et Beethoven composa ce concerto pour violon et orchestre ; il ne fut complété que quelques jours avant le concert, qui fut donné le 23 décembre, et le violoniste fut obligé de le jouer directement à partir du manuscrit et à première vue.

C'est le seul concerto pour violon de Beethoven qui nous soit parvenu complet. Le compositeur avait, précédemment, esquissé un autre concerto qu'il abandonna. Par contre, il a composé deux Romances op. 40 et op. 50, pour violon et orchestre, qui confirment la physionomie cantabile que le compositeur attribuait au violon soliste.

Le Concerto pour violon appartient à une période créative très importante et très féconde : c'est durant ces années que Beethoven composa la Troisième Symphonie op. 55 ("Héroïque"), le Triple Concerto op. 56, la Sonate pour piano op. 57, le Quatrième Concerto pour piano op. 58, les Quatuors "Rasumowsky" op. 59, la Quatrième Symphonie op. 60, l'Ouverture Coriolan op. 62... Bien que marquées toutes par une même empreinte, ces compositions présentent, cependant, différentes conceptions en ce qui concerne la forme, le genre et les solutions techniques.

© Michele Trenti
Retour au menu...
Titre Présentation musicale

Le Concerto pour violon exprime le côté lyrique de la personnalité musicale de Beethoven. Pendant quarante-cinq minutes, la composition est gouvernée par une harmonie supérieure et par des proportions équilibrées qui font de cette ouvre l'un des sommets de la musique absolue ; il n'y a pas signe de lutte intérieure, de tragédie, de souffrance ou de passions bouleversantes. "La mélodie se répand avec une sérénité divine... envahie de la pure harmonie de ré majeur" (Riezler), avec des trouvailles inattendues à la manière de Beethoven qui, pourtant, n'arrivent pas à troubler cette suavité ininterrompue.

L'idée de commencer la composition avec quatre coups de timbale est très originale. L'entrée des violons, à la dixième mesure, avec une note imprévue (ré #), est résolument inhabituelle (sur do# au lieu de mi) ; le motif de la transition, en fortissimo sur l'harmonie de si bémol, laisse aussi imaginer le coté imprévisible de Beethoven.

Il est très difficile pour nous, aujourd'hui, de comprendre pourquoi ce Concerto fut apprécié si tard. Les notices relatives à la première exécution nous rapportent un discret succès (surtout parce que le soliste était aussi le directeur artistique du théâtre et très estimé comme interprète), mais il reçut un accueil froid de la part de la critique. Certainement l'exécution n'avait pas bien été préparée et ça a influencé les auditeurs. En tous les cas, du vivant de Beethoven, le concerto pour violon ne fut plus joué.

Muzio Clementi, pianiste et éditeur, avait commandé à Beethoven une transcription du concerto pour le piano. Cette version, avec quelques modifications, fut jouée par Beethoven lui-même, mais elle trouva de nouveau un mauvais accueil et elle fut jetée aux oubliettes. Cette transcription a été réalisée avec habilité et avec une parfaite connaissance de l'instrument. Mais, à vrai dire, elle dénature l'idée originale qui est née pour le violon. Aujourd'hui cette transcription n'est jouée que très rarement et plutôt comme une curiosité. Malgré cela, Beethoven aimait cette ouvre et il dédia la version originale à son cher ami Stephan von Breuning et la version pour piano à la femme de "Steffen", Julie von Vering.

Le Concerto fut redécouvert et joué en 1844 par Joseph Joachim, le violoniste très lié à Brahms (dédicataire de son Concerto pour violon), qui le joua plusieurs fois sous la direction de Mendelssohn ou de Schumann.

La considération envers ce concerto n'est, encore aujourd'hui, pas unanime : les critiques y relèvent une absence de proportion entre les mouvements, une excessive uniformité dans l'écriture, ou encore le trop évident académisme du troisième mouvement. Les musiciens, au contraire, le tiennent en grande considération et ils ont fait de cette ouvre le concerto le plus exécuté et enregistré de tout le répertoire pour violon.

Stephan von Breuning (1774 - 1827) est le dédicataire du Concerto pour violon (la transcription pour piano du même Concerto fut dédié à sa femme). La famille Breuning tint une grande place dans la vie affective de Beethoven et une amitié sincère lia les deux amis pour toute la vie. Stephan devait mourir trois mois après Beethoven. Son fils Gerhard est auteur d'une biographie de Beethoven qui nous fournit de nombreuses informations.

© Michele Trenti
Retour au menu...
Cds du concerto pour violon
Retour au menu...Ludwig van Beethoven en Français : retour au menu principal...Retour au menu...
Copyright Dépôt
Le site de Ludwig van Beethoven en Français - http://www.LvBeethoven.fr
Forum Recherche Plan du site Contact Nouveautés Accueil Infos site © Dominique PREVOT