Accédez au site de l'ABF - Association Beethoven France et Francophonie
Biographie Bibliographie Oeuvres Généalogie Lieux Galeries Amours Timbres, pièces et cartes Cds Achat - Magasinage Suite Vide
Selection...

MenuPrésentation d'une oeuvre de BeethovenMenu

 
Sous-menu sélectionné...
 
Catalogues des oeuvres Présentations et analyses Hymne européen : Ode à la Joie Ecouter les oeuvres de Beethoven au format midi
Real Audio

        Sélection  
Concerto pour violon Triple Concerto Fantaisie opus 80 Sonates pour piano opus 109 et 111 Variations Eroïca Tarpea
Les Quatuors à cordes Les ouvertures de Beethoven Ouverture Créatures de Prométhée Ouverture Egmont Ouvertures Roi Etienne et Ruines d'Athènes Ouvertures Leonore - Fidelio Fidelio : le texte en Allemand

Titre Les variations Eroïca de Beethoven, une présentation de Jane Coop

Les informations qui suivent ont été publiées dans le livret du cd : "Beethoven - Jane Coop, piano (Skylark - date inconnue)".

Jane Coop a écrit la présentation des œuvres.

La publication de ces informations est réalisée avec l'accord de Skylark. Merci beaucoup !

Cd Beethoven
Retour au menu...
Trait Beethoven et les variations

La variation est une forme musicale ayant toujours présenté un aspect contradictoire : d'un côté, c'est un moyen structuré et en apparence simple d'allonger ou de modifier un thème, alors que de l'autre, c'est un cadre ouvert et libre se prêtant à l'imprévisible et à l'imagination - en fonction de la vision du créateur.

Beethoven fait preuve d'une intuition incroyablement dramatique dans les limites mêmes de cette forme. A l'époque où il écrivit son opus 35, il expérimentait à la fois le traitement du thème (séparant les basses et les aigus en deux éléments distincts) et la portée finale de l'œuvre (plus longue qu'elle ne l'avait jamais été).

Quand il se met à écrire les Sonates Op. 109 et 111, deux cas où des variations représentent la partie principale de l'œuvre, il s'était déjà affranchi de toutes restrictions. Dans chaque cas, les variations semblent se développer à partir d'une manifestation intérieure, plutôt que de directives extérieures, et s'édifier pour atteindre un niveau d'imposante Utopie personnelle.

Retour au menu...
Trait 15 Variations et Fugue en mi bémol majeur, Opus 35 (`Héroïques')

En 1802, Beethoven alors âgé de trente deux ans affrontait depuis six ans la surdité tragique qui le gagnait. Il passa l'été à Heiligenstadt - une charmante retraite campagnarde - mais la réclusion ne fit que l'encourager à se replier sur lui-même et à continuer de prétendre que sa maladie n'existait pas. C'est pendant cette période, au plus bas de sa vie, qu'il écrivit une confession émouvante de ses pires craintes et doutes, ce qui semble d'ailleurs lui avoir servi de cure. En octobre, il envoyait à son éditeur une copie de ses "Grandes Variations et Fugue pour piano, Op. 35". Le thème dans sa forme entièrement harmonisée (la basse mise à nu et grotesque, et la mélodie semblable à une danse) existait déjà dans sa musique pour ballet Prométhée ; cependant, cette œuvre est aujourd'hui connue sous le nom de "Variations Héroïques" par le fait qu'en 1804, la même danse rustique était utilisée comme thème du finale de la Troisième Symphonie (l'Héroïque).

L'œuvre, comme le suggère Charles Rosen, semble être divisée en trois parties : la première se terminant par les sauts exubérants de la 13è variation, la seconde formée de variations lentes et la troisième, une fugue brillante suivie d'une répétition embellie du thème. La joie et l'humour abondants qui filtrent à travers toute l'œuvre sont autant plus surprenants si l'on songe à l'état émotif et physique plutôt sombre du compositeur.

Retour au menu...
© Jane Coop - Textes de Jane Coop, traduction par Michel Billotte
Cds Sonates de Beethoven
Retour au menu...Ludwig van Beethoven en Français : retour au menu principal...Retour au menu...
Copyright Dépôt
Le site de Ludwig van Beethoven en Français - http://www.LvBeethoven.fr
Forum Recherche Plan du site Contact Nouveautés Accueil Infos site © Dominique PREVOT