Accédez au site de l'ABF - Association Beethoven France et Francophonie

Vide Suite Films École Votre Beethoven Curiosités Liens Plan Contact Recherche Vide Association Beethoven France
Selection...

MenuLudwig van Beethoven : cinéma...Menu

Sous-menu sélectionné...      
Films Dessins animés Théâtre Stage

          Sélection
Un Grand Amour de Beethoven
Le Neveu de Beethoven
Ludwig van B. Eroïca Beethoven habite à l'étage Copying Beethoven
Une âme immortelle La dixième symphonie Moonlight Sonata Fidelio - Pierre Jourdan Beethoven - 1927 Ludwig van de Mauricio Kagel Autres films

Titre... "Copying Beethoven" : un nouveau film sur la vie de Ludwig van Beethoven
Copying Beethoven

Avec l'aimable autorisation de Peter Harrison
du site Beethoven Reference Site.
Merci à lui.

Cette page a été réalisée par Peter Harrison du site Beethoven Reference Site, suite à des échanges avec Stephen Rivele, co-scénariste du nouveau film « Copying Beethoven ».

Ce film a pour sujet les dernières années de vie du compositeur pendant lesquelles il créa certaines de ses œuvres les meilleures et les plus sublimes.

Le tournage a débuté en avril 2005, à Budapest, avec une post-production à London.

Ed Harris : Beethoven
Ed Harris :
Ludwig van Beethoven

Distribution :

Ed Harris : Ludwig van Beethoven
Diane Kruger :
Anna Holtz
Ralph Riach :
Wenzel Schlemmer
Nicholas Jones :
Archiduc Rudolphe
Joe Anderson :
Karl van Beethoven
Phyllida Law :
Mère Canisius

Réalisateur : Agnieszka Holland
Scénario : Stephen J. Rivele and Christopher Wilkinson 
Producteurs : Michael Taylor, Stephen J. Rivele, Christopher Wilkinson, Sidney Kimmel
Production : Myriad Pictures

Ed Harris : Beethoven
Diane Kruger : Anna Holtz

Rechercher
Retour au menu...
Titre... Quelques éléments du film « Copying Beethoven », par Stephen Rivele
Copying Beethoven

"Nous prenons certaines libertés avec les faits, mais notre intention est de se rapprocher au mieux de la vérité concernant les dernières années de la vie de Beethoven. A l’origine, le scénario avait été écrit pour, et sur la suggestion de Anthony Hopkins, qui décida finalement de ne pas prendre le rôle. Ed Harris a été l’unique acteur américain à qui le rôle a été proposé et, à notre grande satisfaction, il l’accepta. Quand, lors de notre première rencontre, je lui ai demandé comment il se sentait à l’idée d’incarner Beethoven, il répondit « Je suis terrifié ».

Bien que notre script ait été accueilli avec un certain enthousiasme, nous avions tout de même eu des difficultés à obtenir le financement nécessaire pour le film.

Copying beethovenLa grande difficulté de mettre en scène les dernières années de Beethoven, c’est qu’il n’avait personne à qui parler. Sa surdité était totale et ses relations sociales diminuèrent . Aussi, il s’était enfermé dans une isolation artistique que bien peu de compositeurs ont connue. Ainsi, le problème a été, comme on le dit dans le monde du cinéma : « Où poser la caméra ? ». Il est nécessaire de donner au public quelque chose pour s’identifier, et plus particulièrement au public qui ne connaît pas ou peu la musique classique : quels personnages choisir, quelles situations dramatiser ? Mon objectif est de faire découvrir au public le plus large éventail possible d'œuvres dont ils ignorent tout, telles que les dernières sonates ou les derniers quatuors à cordes. Je suis certain que vous aussi, vous considérez que les dernières œuvres de Beethoven sont les plus sublimes et les plus inaccessibles de l'ensemble de son œuvre. Créer un film qui met ses œuvres à la portée du public relève de l’exploit.

Notre film commence en avril 1824, juste avant la première de la Neuvième Symphonie. Beethoven a rencontré des problèmes avec le copiste Wolank, et Schlemmer recherche désespérément quelqu’un pour le remplacer afin de terminer les partitions pour la première. Il demande l’aide du Conservatoire de Vienne, leur indiquant qu’il a besoin de leur meilleur étudiant en composition. C’est ainsi qu’arrive notre héroïne, Anna Holtz (en réalité, il s’agissait de deux jeunes étudiants, mais nous nous sommes demandés : « Et si c’était une femme ? » ; de fait, ce changement a permis au film d’être financé).

Anna travaille avec Beethoven, l’aide à préparer la première, dirige avec lui depuis les coulisses et surmonte ses craintes pour lui montrer certaines de ses œuvres. Il les critique et elle se désespère. Plus tard, il lui présente ses excuses et lui demande de l’aide lors de la composition de ses derniers quatuors, son legs musical pour le futur. C’est ainsi qu’elle apprend la signification profonde de la musique et qu’elle trouve la force de devenir compositeur à part entière.

Ce film ne manque pas d’humour et de réflexions. Des échanges évoquent le sens de l’art et le rôle des musiciens. Bien entendu, la musique est sublime.

Le tournage a commencé le 5 avril 2005 et le film sera dans les salles aux État-Unis fin 2005 ou début 2006.

Un mot sur la musique. La musique du film en CD sera enregistrée en studio. Par contre, celle que l’on entend dans le film correspond à des enregistrements avec les instruments utilisés par les acteurs – à l’exception de la Neuvième Symphonie. La raison est que, sur un lieu de tournages la qualité du son est moins bonne qu’en studio. C’est également vrai des derniers quatuors : nous utiliserons les enregistrements du « Tákacs Quartet ». C’est également cette manière de faire qui avait été utilisée pour le film « Amadeus » qui avait connu un beau succès."

Stephen RIVELE

Copying Beethoven
Retour au menu...
© Peter HARRISON - Beethoven Reference Site
Traduction de Dominique PREVOT
Retour au menu...Ludwig van Beethoven en Français : retour au menu principal...Retour au menu...
Copyright Dépôt
Le site de Ludwig van Beethoven en Français - http://www.LvBeethoven.fr
Forum Recherche Plan du site Contact Nouveautés Accueil Infos site © Dominique PREVOT