Disponible dès maintenant en pré-commande : l'intégrale des œuvres de Ludwig van Beethoven
éditée à l'occasion du 250e anniversaire du compositeur
Accédez au site de l'ABF - Association Beethoven France et Francophonie
Biographie Bibliographie Oeuvres Généalogie Lieux Galeries Amours Timbres, pièces et cartes Cds Achat - Magasinage Suite Vide
Selection...

MenuQuelques Cartes Postales Anciennes de Beethoven....Menu

  Sous-menu sélectionné...            
Portraits Dessins Michel Katzaroff Lucien Levy Dhurmer Ex-libris Modernes CPA Sculptures Musique

Trait Les cartes postales des peintures de Ludwig van Beethoven par Michel Katzaroff

Michel Katzaroff (Mincho) est un peintre né en 1891, à Brezovo en Bulgarie. Il vécut un temps à Vienne, puis à Paris, où il est décédé en 1953.

Michel Katzaroff commença à peindre des portraits de Ludwig van Beethoven vers 1931.

En 1946, il expose 36 tableaux ayant pour thème Ludwig van Beethoven, à la Galerie de la Boétie (Paris 8e). Il réalisera d'autres expositions, à Paris mais également en province.

Ces tableaux furent édités en cartes postales au moins par deux fois : juste avant la deuxième guerre mondiale, puis à Paris en 1945-1946. Cette dernière version est accompagnée de citations, souvent célèbres, de Ludwig van Beethoven.

Si vous en savez plus sur ces peintures (quand elles ont été réalisées, où elles se trouvent...) ou sur son auteur, n'hésitez pas à nous contacter. D'avance, un grand merci.

Michel Katzaroff
Cliquer sur les vignettes permet de voir la carte, la peinture ou le fusain en grand...

Collection Dominique PRÉVOT

Les commentaires que vous trouverez illustrant les œuvres proviennent du catalogue "Cycle de peintures sur la vie de Beethoven par Michel Katzaroff", réalisé à l'occasion de l'exposition du 16 octobre au 17 novembre 1946 à la Galerie La Boétie à Paris 8e.
Ceux des cartes postales ne sont pas tous les mêmes et varient selon les dates d'impression : ils sont souvent raccourcis et parfois changés.
.    

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 1

La création du finale de la Symphonie Pastorale:
Le chant des bergers

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 2

Beethoven dirigeant l’orchestre

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 3

La 5e symphonie :
" Ainsi, le Destin frappe à ma porte "

.    

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 4

Beethoven en colère

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 5

Beethoven à la recherche d’une 10e Symphonie (philosophique et humanitaire), dont on n’a retrouvé qu’une ébauche.

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 6

Improvisation nocturne

.    

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 7
(proche mais pas identique au n°12)

"Mon empire est dans l'esprit ; les sons tourbillonnent dans mon âme comme ils tourbillonnent dans le vent"

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 8

"Lorsque j'élève mes regards, je ne puis m'empêcher de déplorer que le monde ne se doute pas que la Musique est une révélation plus haute que toute sagesse et philosophie"

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 9

"Oh ! La vie est si belle et je serais un des hommes les plus heureux si le démon ne m'avait placé son séjour dans mes oreilles"

.    

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 10

Quand les deux soeurs del Rio, ouvraient la porte, elles trouvaient Beethoven debout, penché sur son piano ; le poing serré, il frappait les touches en clamant, désespéré : “Je n’entends rien, absolument rien...”

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 11

“J’aime mieux un arbre qu’un homme.”

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 12
(proche mais pas identique au n°7)

“Son allure avait un force lyrique, un mouvement plein d’expression animait sa bouche, le regard annonçait une profondeur insondable de sentiment et, surtout, un front magnifique était véritablement le siège d’une force créatrice pleine de majesté.” (Rellstab)

.    

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 13

"Faire le bien où on le peut ;
Aimer la liberté par dessus tout ;
Ne jamais démentir la vérité,
Serait-ce même sur le trône"

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 14

"Ô hommes, qui me jugez haineux, revêche ou misanthrope... La faiblesse de mon ouïe m'est apparue comme un spectre et je fuyais les hommes ; il fallait paraître misanthrope quand je le suis si peu..."

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 15

"Tant que je respirerai, l'humanité souffrante me trouvera toujours prêt à lui venir en aide"

   

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 16

“O Dieu... Inexprimable, écoute ton malheureux, les plus malheureux des mortels...”

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 17

Désespoir

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 18

“Nous autres mortels, doués d’une âme immortelle, ne sommes nés que pour la ouffrance et la joie, et on pourrait presque dire: les meilleurs reçoivent par la Souffrance : la Joie!”

   

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 19

L'inspiration

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 20

“O Providence ! Laisse une seule fois un jour de joie m’apparaître. Depuis si longtemps déjà l’écho intime de la vraie joie m’est étranger. Quand, ô Divinité, pourrai-je de nouveau le sentir dans le temple de la nature et des hommes. Jamais ? Non. Oh ! ce serait trop dur.
(Extrait du testament)

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 21

"La musique doit faire jaillir du feu de l'esprit de l'homme"

.    

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 22

“Dans le bois je suis heureux, où chaque arbre parle par Toi. – Dieu, quelle splendeur ! – Dans ces forêts, sur les collines, – c’est le calme, le calme pour te servir.”

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 23

“Je reste souvent assis pendant des heures. Le ciel bleu est mon toit sublime… J’éprouve la nécessité de me reposer dans la nature immaculée et d’y purifier mon âme.”

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 24

Le 11 mai 1809, pendant le bombardement de Vienne par Napoléon, Beethoven dut se réfugier dans une cave oú il serra sa tête entre deux oreillers, afin de ne pas entendre la canonnade.

.    

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 25

“Personne ne peut aimer la campagne autant que moi ; les bois, les arbres et les rochers donnent à l’homme l’écho qu’il souhaite.”

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 26

"Je n'ai pas un seul ami, mais je sais que, dans mon art, Dieu m'est plus proche que les hommes"

Ludwig van Beethoven - Michel Katzaroff
Numéro 27

Comment fut mouillé le manuscrit de la Sonate pathétique quand Beethoven quitta, en colère, le château du prince Lichnowsky.

.    

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 28

“Le soir, quand je contemple avec étonnement le ciel et l’armée des corps lumineux et lorsqu’ensuite je cherche ça et là à donner une forme musicale à mes sentiments éveillés, ah ! alors je suis terriblement désillusionné et je jette à terre ma feuille barbouillée...”

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 29

Deux orages.

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 30

"Je veux saisir
le destin à la gorge !"

.    

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 31

Beethoven au travail

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 32

"L'Art ? Qui le comprend ? Avec qui peut-on discuter de ce grand dieu ?"

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 33

"Celui à qui ma musique se fera comprendre sera délivré de toutes les misères où les autres se traînent"

     

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 34

“Résignation ! quel triste refuge ! Et pourtant, c’est le seul qui me reste. Oh ! si j’étais délivré de mon mal, j’embrasserais le monde !”

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 35

“La Vertu, elle seule peut nous rendre heureux, et non l’argent, j’en parle par expérience ; c’est elle qui m’a relevé de ma misère.”

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 36

“Personne n’était auprès de Beethoven à ses derniers instants, en dehors de sa belle-soeur et de moi-mème. Un éclair suivi d’un vigoureux coup de tonnerre illumina subitement la chambre mortuaire. Beethoven ouvrit les yeux, leva la main droite et, le poing serré, regarda fixement avec une expression sérieuse et menaçante pendant plusieurs secondes. Quand sa main retomba sur le lit, ses yeux se fermèrent... Plus de respiration. Son coeur avait cessé de battre.”
(A. Hüttenbrenner)

     
Retour au menu...
Trait Les différentes versions des peintures de Ludwig van Beethoven par Michel Katzaroff
Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 4
La première version
de Beethoven en colère

Ces deux images sont des répliques de cartes postales d'une œuvre de Michel Katzaroff.

Dans la version de gauche, Beethoven porte un chapeau, dans celle de droite, il n'en porte plus.

La version définitive est celle de droite

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 4
La version définitive
de Beethoven en colère

Ce qui semble certain, c'est que Michel Katzaroff a effectué plusieurs versions de ses œuvres...

En effet, il y a des œuvres qui , tout en gardant le même numéro de présentation, sont différentes. Mais cela peut se comprendre car lors de premières expositions, il décrivait quelques tableaux comme étant des "études", et sans leur donner de titre. Ensuite, ces œuvres étaient modifiées.

Par exemple, pour le tableau ce-dessus, il s'agit du même tableau remanié par la suite, avec la suppression du chapeau. On appelle ceci un "repentir".

Merci à Hélène Bailleul pour ces informations et pour les illustrations des trois "repentirs"

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 23
La première version
“Je reste souvent assis pendant des heures..."

Dans la première version, Beethoven est dans les sous-bois et proche d'un ruisseau.

Dans la version définitive, un champ de blé constitue l'arrière plan, ce qui est beaucoup plus neutre et recentre le regard sur Beethoven

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 23
La version définitive
“Je reste souvent assis pendant des heures..."
Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 7
La première version
"Mon empire est dans l'esprit..."

Voici deux tableaux qui ont la même description, le même numéro, mais qui sont fort différents.

Il ne s'agit donc pas d'un repentir mais bien d'un nouveau tableau.

Beethoven par Michel Katzaroff
Numéro 7
La version définitive
"Mon empire est dans l'esprit..."
Retour au menu...
Retour au menu...Ludwig van Beethoven en Français : retour au menu principal...Retour au menu...
Copyright Dépôt
Le site de Ludwig van Beethoven en Français - http://www.LvBeethoven.fr
Forum Recherche Plan du site Contact Nouveautés Accueil Infos site © Dominique PREVOT